in

Cameroun : hausse des dépenses militaires en 2018

Les dépenses militaires au Cameroun connaîtront une hausse en 2018. Dans le cadre de la nouvelle loi de finances, l’Etat camerounais a décidé de donner une plus grande priorité aux dépenses de l’armée. Ainsi les dépenses militaires passeront dès l’année prochaine à 124,212 milliards de francs Cfa, soit environ 189 millions d’euros. Ce budget alloué à l’armée camerounaise représente un peu plus de la moitié des du budget global du ministère de la défense estimé à environ 239 milliards de francs Cfa (environ 363 millions d’euros). Cette hausse substantielle des dépenses militaires au Cameroun n’est pas sans raison. Selon le ministère de la Défense, cette mesure vise à doter le pays d’une armée encore plus forte et mieux équipée, tant sur le plan humain que logistique dans le but ‘‘de préserver l’intégrité territoriale du Cameroun et d’assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens’’. Avec une enveloppe budgétaire qui passera à 124 milliards de francs Cfa, le Cameroun se dote ainsi de l’un des budgets militaires les plus élevés de l’Afrique centrale. Assurer l’intégrité du territoire devient de plus en plus une urgence pour l’Etat camerounais. Depuis quelques années le pays peine à éradiquer l’insurrection islamiste Boko Haram qui s’est installé dans l’extrême nord du pays. Avec cette hausse des dépenses militaires prévue pour 2018, le gouvernement camerounais entend ainsi intensifier ses actions militaires dans les zones sous occupations de la secte Boko Haram. Mais le groupe armé n’est pas la seule insurrection que devra combattre l’armée camerounaise dans les années à venir.

Ce que cache la hausse des dépenses militaires au Cameroun

Engagée depuis 2014 dans la lutte contre l’insurrection Boko Haram au Nord du pays, l’armée camerounaise entend se doter en équipements dans les prochaines années pour éradiquer la secte islamiste de son territoire. Avec un budget en hausse pour 2018, l’armée camerounaise devrait renforcer non seulement son effectif mais se doter d’équipements modernes dans cette lutte pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale. Mais le groupe armé ne sera pas la seule menace à combattre au Cameroun. Si les dépenses militaires ont été revues à la hausse pour 2018, c’est aussi pour permettre à l’armée camerounaise de mettre un terme à l’insurrection lancée l’année dernière par les séparatistes anglophones dans sud-ouest et le nord-ouest du territoire. Cette année, la crise anglophone a gagné en intensité, poussant le gouvernement camerounais à opter pour des moyens plus drastiques pour tenter de pacifier la zone. Mais les tensions demeurent toujours existantes, d’où la nécessité pour les autorités camerounaises d’intensifier ses actions militaires pour mettre un terme au projet de création de la République d’Ambazonie voulue par les séparatistes anglophones. Certains analystes vont même jusqu’à affirmer que l’enveloppe de 124 milliards de francs Cfa qui sera consacrée aux dépenses militaires serait en réalité insuffisante pour faire face à Boko Haram et reprendre le contrôle de la partie anglophone du Cameroun.

Election présidentielle au Libéria : que sait-on des résultats ?

Transactions électroniques en Côte d’Ivoire : deux caissiers arrêtés à Abidjan