in

Côte d’Ivoire : des enfants infectés par des produits laitiers Lactalis

L’industrie pharmaceutique en Côte d’Ivoire est actuellement secouée par un scandale de produits laitiers contaminés. Plusieurs lots de laits à la salmonelle ont été à l’origine de l’infection de nombreux bébés selon le ministère de la santé.

En Côte d’Ivoire, plusieurs enfants sont récemment tombés malades après avoir consommé des produits laitiers fabriqués par le groupe français Lactalis. L’information a été révélée mercredi par la Direction de la Pharmacie et du Médicament, une organisation placée sous tutelle du ministère de la santé : ‘‘On nous a signalé des cas de contamination d’enfants, cependant, il n’y a pas de cas mortel’’, a souligné Dr Yavo Jean-Claude, l’un des responsables de la lutte contre les faux médicaments en Côte d’Ivoire. Cependant, tous les produits laitiers fabriqués par le groupe français ne sont pas en cause dans cette affaire, seulement quelques dérivées de laits à la salmonelle : ‘‘Toutes les salmonelles n’entraînent pas les infections graves, sauf chez les enfants de moins de 5 ans, les personnes qui ont une immunité basse et les personnes âgées’’, a poursuivi le Dr Yavo Jean-Claude. Face à cette menace, le ministère de la santé a décidé de retirer des pharmacies et autres surfaces d’approvisionnement les produits laitiers à l’origine de cette contamination infantile. Le ‘‘Picot Sl sans lactose, 1er âge 350g », « Pepti junior sans Lactose, 1er âge 460g’’ et ‘‘Milumel, bio 1er âge 900g, sans huile de palme’’, trois produits laitiers fabriqués par le groupe français Lactalis, ont été retirés des pharmacies et autres surfaces d’approvisionnement depuis le 15 décembre dernier. En lieu et place des produits laitiers retirés, une alternative sera donc proposée aux parents d’ici peu : ‘‘Une note a été transmise à la société ivoirienne de pédiatrie par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique pour demander à ces médecins spécialistes de proposer des laits de substitution.’’, a fait Dr Yavo Jean-Claude.

Quelles dispositions prendre ?

Les parents utilisant encore ces trois produits laitiers, à savoir le ‘‘Picot Sl sans lactose, 1er âge 350g », « Pepti junior sans Lactose, 1er âge 460g’’ et ‘‘Milumel, bio 1er âge 900g, sans huile de palme’’, sont donc invités à abandonner ces dérivés du groupe Lactalis, au risque de contaminer les enfants sans le savoir. Le ministère de la santé invite donc tous les parents qui constateraient ces symptômes, à savoir les vomissements et la diarrhée, à se rendre le plus rapidement possible chez un pédiatre. Le ministère se garde pour l’instant de révéler le nombre d’enfants ayant été contaminés par ces produits laitiers à la salmonelle. En dépit de cette menace de lait contaminé, les autorités sanitaires ivoiriennes se veulent rassurantes : ‘‘Nous voulons rassurer la population qui ne doit pas céder à la panique, car toutes les dispositions ont été prises pour parer à toute éventualité’’, a déclaré la directrice du Direction de la Pharmacie et du Médicament.
Le groupe français Lactalis fait même l’objet d’une enquête en France depuis une semaine pour plusieurs faits dont ‘‘mise en danger de la vie d’autrui’’. Pour l’instant, aucun cas de décès n’a été recensé en Côte d’Ivoire depuis cette affaire de lait à la salmonelle contaminée. Toutefois, les parents sont invités à la plus grande vigilance et priés de contacter le pédiatre le plus proche en cas d’apparition des deux symptômes que sont la diarrhée et les vomissements.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Classement FIFA décembre 2017 : la Côte d’Ivoire termine 61e

Langues plus parlées en Afrique

Quelles sont les dix langues les plus parlées en Afrique ?