in

Egypte : 10 morts dans l’attaque d’une église copte au sud du Caire

La communauté chrétienne vivant en Egypte a été de nouveau la cible d’une attaque terroriste ce vendredi. Un assaillant a ouvert le feu ce 29 décembre devant une église copte située dans le sud du Caire, faisant 10 victimes.

La communauté chrétienne en Egypte a été victime d’une attaque terroriste perpétrée ce vendredi par un individu non encore identifié. Une église copte située à Helwan dans le sud du Caire a été attaquée en cours de journée par un individu armé. Arrivé devant l’enceinte de l’eglise, l’assaillant s’est soudainement mis à tirer sur les personnes qui étaient à l’extérieur du bâtiment. C’est en essayant d’entrer dans la paroisse que l’individu a été abattu à son tour par la police. Selon les informations transmises par la police égyptienne, 10 personnes ont été tuées dans cet attentat perpétré dans le sud du Caire ce vendredi contre la communauté chrétienne. Le bilan dressé par les autorités égyptiennes fait état d’un policier tué par l’assaillant lors de l’attaque de l’église copte. La police précisé également que cinq agents de sécurité ont été blessés par l’assaillant avant que celui-ci ne soit abattu. Des images de l’auteur de l’attaque terroriste de ce vendredi ont été diffusées sur la toile. Pour l’heure, l’attaque qui a fait 10 morts n’a pas encore été revendiquée par l’organisation de l’Etat Islamique, même si l’apparence de l’individu responsable de l’attentat laisse clairement indiqué que l’attaque porte la marque du groupe terroriste. A deux jours de la fin du nouvel an, la communauté chrétienne copte d’Egypte se voit endeuillée par une énième attaque.

Les chrétiens coptes régulièrement ciblés en Egypte

Les attaques contre les chrétiens coptes ne sont pas rares. De décembre 2016 à décembre 2017, la communauté chrétienne d’Egypte a été frappée à quatre reprises par les terroristes. Le 11 décembre 2016, l’église copte dénommée Saint-Pierre et Saint-Paul a avait prise pour cible par l’organisation de l’Etat Islamique. Cette attaque terroriste avait coûté la vie à 29 personnes. Environ cinq mois plus tard, c’est-à-dire en avril 2017, pendant la fête de Rameaux à Tanta et à Alexandrie, deux attentats suicides revendiqués par l’organisation EI causent la mort de 45 personnes. Le mois suivant, un bus des pèlerins chrétiens a été attaqué par l’organisation terroriste, causant cette fois la mort de 28 personnes. Les chrétiens coptes terminent l’année 2017 avec un nouveau bain de sang perpétré ce vendredi par un individu dans le sud du Caire. Si la communauté chrétienne est régulièrement ciblée par les terroristes en Egypte, les musulmans égyptiens également ne sont pas à l’abri des attentats. Il y’a environ un mois de cela, la communauté musulmane a été la cible d’une attaque terroriste sans précédents qui a coûté la vie à au moins 235 personnes et fait plus d’une centaine de blessés. Des fidèles de la mosquée de Al Rawdah ont été pris pour cible par les assaillants en pleine prière du vendredi. Avant d’ouvrir le feu sur les occupants de la mosquée, les terroristes ont d’abord posé une bombe à l’intérieur de la mosquée. Trois jours de deuil national avaient été décrétés par le président Al-Sissi suite à cette attaque meurtrière contre la communauté musulmane.

Démission à la FIF d’un collaborateur de Sidy Diallo

Zimbabwe : Robert Mugabe à la retraite, comme un président