in

Nouvel An 2018 : soirées insolites pour le réveillon à Abidjan

Le nouvel an c’est aussi l’occasion de voir des soirées insolites aussi délirantes les unes que les autres. A Abidjan, les amoureux des folles soirées pour cette fin d’année se donnent à nouveau rendez-vous pour une plus grande dose d’émotions.

Le nouvel an 2018, certains le passeront dans la sobriété dans une ambiance familiale, mais pas tout monde. Aujourd’hui à Abidjan comme partout ailleurs, les inconditionnels des soirées insolites pour le réveillon se font de plus en plus entendre, allant même à braver certaines interdictions des autorités. L’un des spectacles les plus attendus pour ce nouvel an 2018 à Abidjan, c’est bien sûr le traditionnel feu d’artifice qui démarrera depuis la commune du plateau. Le quartier des affaires est déjà paré aux couleurs de ce grand évènement auquel les ivoiriens sont de plus en plus nombreux à aller vivre en direct. Durant une bonne quinzaine de minute, un festival de feu d’artifice illuminera la capitale ivoirienne annonçant le passage à la nouvelle année 2018. Compte tenu de l’affluence qu’il y’aura dans la commune du Plateau dans la soirée du 31 décembre, certains ont pris l’habitude d’assister au spectacle depuis les hauteurs de certains immeubles d’Abidjan, dans une ambiance paisible et détendue. Par contre, d’autres préfèrent passer le nouvel an dans une ambiance plus chaude et mouvementée. Maquis night-clubs feront encore le plein de monde au soir du nouvel an. En dépit des innovations constatées auprès des tenants de ces espaces nocturnes chauds, l’on reste pourtant loin du décor des soirées insolites auxquelles on assiste souvent lors du réveillon à Abidjan. L’une des soirées les plus insolites qu’il est donné d’observé pendant les fêtes de fins d’années dans la capitale ivoirienne, c’est bien sûr la guerre des clans dans certains quartiers de la capitale.

La guerre des clans au menu du nouvel à Abidjan

C’est un phénomène que les autorités combattent tous les ans mais la témérité des protagonistes finit toujours par l’emporter sur la détermination des autorités à y mettre un terme. Alors que certains se déplacent en masse vers la commune du plateau pour assister aux feux d’artifices, d’autres prennent un malin plaisir à se livrer à une guerre des pétards dans les différents quartiers d’Abidjan. Au soir du 31 décembre, il n’est pas rare en effet de voir quelques factions rivales se livrer à une guerre des pétards, souvent au grand dam des populations. Ces clans en guerre se lancent des pétards de toutes sortent jusqu’à ce que l’une des factions finisse par abdiquer et prendre la fuite. Le plus souvent, les passants sont pris au beau milieu de cette guerre des pétards, déboussolés et ne plus à quel saint se vouer. Ce qui à l’évidence paraît une soirée insolite fait aussi souvent quelques victimes. Les nombreuses déflagrations causées par les pétards font souvent des blessés aussi bien dans les rangs des factions en guerre comme chez les passants. Les autorités tentent depuis des années d’y mettre un terme en interdisant la vente et l’usage des pétards mais cette interdiction est contournée tous les ans, comme ce sera encore le cas pour le nouvel an 2018.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Zimbabwe : Robert Mugabe à la retraite, comme un président

QUEL BILAN POUR L’AFRIQUE EN 2017 ?