in

Eduardo Dos Santos : homme le plus riche d’Angola

Edouardo Dos Santos a rendu le tablier en Angola après 38 années passées au pouvoir. Durant son règne, José Eduardo s’est forgé une réputation dans le clan des milliardaires, en devenant le président le plus riche du continent.

Eduardo Dos Santos homme riche Angola

Eduardo Dos Santos est sans l’ombre d’un doute pour certains l’homme le plus riche d’Angola. L’ancien président angolais a été désigné comme le dirigeant africain le plus riche avec une fortune estimée à près de 31 milliards de dollars, soit deux fois plus riche que le nigérian Aliko Dangote. Sa fille, Isabel Dos Santos, domine toujours le classement des femmes les plus riches du continent africain, même si elle n’est plus à la tête de Sonangol, la société nationale chargée d’exploitation pétrolière. Pour se bâtir une belle fortune, il aura fallu à Eduardo Dos Santos 38 années de règnes à la tête de l’Angola. Le pays se classe aujourd’hui parmi les cinq états africains les plus riches, à en juger par la valeur de son PIB actuel. Eduardo Dos Santos est devenu la plus grosse fortune de son pays grâce à une mainmise sur plusieurs secteurs clés de l’économie angolaise, notamment le pétrole qui est l’une des principales sources de revenus du pays. Une partie des activités minières angolaises étaient également sous le contrôle du clan Dos Santos dont la marge de manœuvre se voit réduite avec l’arrivée du nouveau président angolais.

Du même sujet :
> Liste des président les plus riches au monde
> Présidents africains les plus riches d’Afrique

João Lourenço, ancien ministre de la défense d’Edourado Dos Santos et membre du MPLA, a succédé le 26 septembre dernier au doyen angolais de 75 ans. Si son arrivée s’inscrivait en théorie dans une continuité du régime Dos Santos, le nouveau président João Lourenço s’est pour certains lancé dans une guerre contre l’ancien président de la République. Deux mois après son accession à la tête de l’Angola, João Lourenço a démis Isabel Dos Santos de son poste de présidente du conseil d’administration de Sonangol, la compagnie nationale d’exploitation pétrolière. L’arrivée de la femme la plus riche d’Afrique à la tête de Sonangol avait été vivement critiquée à l’époque par l’opposition angolaise.

Le clan Dos Santos doit-il craindre pour sa fortune ?

João Lourenço a battu campagne autour de la relance économique de l’Angola et surtout sur la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Dans la perspective de la bonne gouvernance qu’il prône depuis son accession à la tête du pays, João Lourenço a démis de leurs fonctions en novembre dernier tous les membres du conseil d’administration de Sonangol, conseil qui était présidé par Isabel Dos Santos. Pour l’heure, aucun membre du clan Dos Santos n’est à ce jour poursuivi pour enrichissement illicite ou pour corruption. Toutefois, l’éviction d’Isabel Dos Santos est le signe d’une rupture avec l’ancien régime, mais la question est de savoir jusqu’où pourrait aller João Lourenço dans sa lutte contre la corruption, quand on sait que l’ancien président est à la tête d’une colossale fortune estimée à 31 milliards de dollars ? L’homme le plus riche d’Angola n’est pas pour l’instant inquiété sur l’origine de son immense fortune, mais rien n’indique non plus qu’il est à l’abri d’une poursuite judiciaire.

CPI : reprise du procès de Laurent Gbagbo le 17 janvier 2018

Libéria : Georges Weah invité d’honneur de la CAF Awards 2017