in

Déchets toxiques : les vérifications démarreront le 12 janvier

Déchets toxiques : les vérifications démarreront le 12 janvier

Les victimes des déchets toxiques à Abidjan auront droit à une nouvelle indemnisation cette année, si l’on en croit le président de la plus grande association de victimes, M Claude Gohourou. Revenu d’une mission en France qui aura duré un peu plus d’une année, le président de la Coordination Nationale des Victimes des Déchets Toxiques de Côte d’Ivoire s’est montré rassurant en ce qui concerne l’indemnisation des victimes qui n’ont pas été prises en charge lors des deux premières phases de dédommagement : « Le processus de contrôle et de validation de la liste des victimes étant à sa phase finale, avec la reprise de la deuxième étape qui aura lieu du 12 janvier au 13 février prochain, je puis d’ores et déjà vous assurer que l’année 2018 sera celle de l’aboutissement de notre lutte. Les victimes seront effectivement et totalement indemnisées et les sites dépollués. », a déclaré Claude Gohourou dans un communiqué rendu ce vendredi 05 janvier. En dépit des appréhensions des uns et des autres, il y’aura bel et bien une troisième phase d’indemnisation des victimes des déchets toxiques en Côte d’Ivoire. A cet effet, une opération de contrôle aura lieu dans plusieurs communes d’Abidjan pour permettre aux plaignants de s’assurer de leur présence sur la liste des victimes ou dans le cas échéant mettre à jour leur dossier de victime. Selon le président de la Coordination Nationale des Victimes des Déchets Toxiques de Côte d’Ivoire, les vérifications démarreront le lundi 12 janvier pour s’achever le 24 janvier 2018. Selon le programme établi, les contrôles de la liste des victimes s’effectueront dans la commune de Port-Bouët du 12 au 14 janvier, plus précisément au siège de l’association dans ladite commune. Pour la prochaine étape, le cap sera mis sur les communes de Koumassi les 16, 17 et 18 janvier 2018. Après la commune de Koumassi, les vérifications se poursuivront dans la commune de Treichville, plus précisément Chez Tapé, les 20 et 21 janvier 2018. Pour cette tournée de vérification des listes, le cap sera mis par la suite sur le l’EPP Château d’eau pour permettre aux victimes d’Abobo et Cocody de vérifier la régularité de leur dossier le 23 janvier. Dernière étape de cette tournée de vérification, le HMI le 24 janvier 2018.

Dépollution et indemnisation en 2018 ?

Selon Claude Gohourou, le combat mené pour les quelques 140.000 victimes laissées pour compte devrait aussi aboutir à des promesses concluantes pour la dépollution complète des sites qui ont été exposés au déversement des déchets toxiques en 2006. Si des avancées ont été réalisées au niveau de la dépollution, certains sites restent encore exposés à la menace. A travers cette troisième vague d’indemnisation, Claude Gohourou espère aussi gagner le pari de la dépollution complète de la ville d’Abidjan exposée aux déchets toxiques suite au déversement de plusieurs tonnes de déchets dans la capitale ivoirienne. Grâce à un arrangement pécuniaire passé avec les autorités ivoiriennes, Trafigura a pu échapper à un procès moyennant la somme de 100 milliards de francs Cfa donné en guise de dédommagement.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

La FIF riposte contre la requête d’AGE des 42 clubs et associations

Vincent Aboubakar