in

Demande d’asile en France 2017 : décryptage du rapport de l’OFPRA

L’Albanie se classe en tête des plus gros demandeurs d’asile en France selon le rapport annuel de l’OFPRA paru le lundi. Pour l’année 2017, l’organisation affirme avoir traité plus de 100.000 demandes, soit une hausse de 17% comparée à l’année précédente.

Les demandes d’asile en France ont battu de nouveaux records en 2017 si l’on en croit le rapport annuel de l’OFPRA. Dans son rapport annuel paru le 8 janvier, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides a indiqué que 100 412 demandes d’asile vers le territoire français avaient été enregistrées au cours de l’année dernière. La symbolique barre des 100 000 requêtes vient d’être ainsi franchie avec une hausse de 17% comparée aux demandes enregistrées en 2016. De 85 244 requêtes enregistrées il y’a deux ans, l’OFPRA a traité l’année dernière 100 412 demandes d’asile pour la France. En dépit du seuil historique franchi, le directeur de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides a souligné une nuance entre ces requêtes et l’offre de protection de l’Etat français aux demandeurs : ‘‘Le cap des 100 000 demandes d’asile, dont près de 43 000 ont abouti à un statut de réfugié ou à une protection subsidiaire, est symbolique, certes, mais ne doit pas être interprété comme un afflux massif.’’, a confié Pascal Brice au Journal Le Monde au cours d’une entrevue. Mais dans le même temps, le nombre de requêtes approuvées par l’Etat français a connu un bond avec cette hausse historique du nombre de demandeurs d’asile en France en 2017. Pour les 100 412 requêtes traitées l’année dernière par l’Office français de protection , ‘‘près de 43 000 personnes ont été placées sous la protection de l’OFPRA’’, indique l’organisation sur son site officiel. Pour l’année 2016 qui a vu le traitement de 85 244 requêtes, l’Office français a accordé la protection de l’Etat à 36 233 personnes, soit une hausse de plus de 18% en 2017. Avec l’augmentation de 17% constatées sur le nombre de requêtes soumises l’année dernière, le nombre de demandes satisfaites a aussi connu un bond en 2017. Si pour le directeur de l’OFPRA le record concernant le nombre de demandes d’asile ‘‘ne doit pas être interprété comme un afflux massif’’, la réalité des chiffres démontre une hausse parallèle du nombre de personnes ayant bénéficiées de la protection de l’Etat français. Comparé à l’année 2016, ce sont 6767 demandeurs supplémentaires qui ont vu leur requête d’asile aboutir en France en 2017.

Qui sont les vrais demandeurs d’asile en France ?

D’après le rapport de l’OFPRA paru le 8 janvier 2018, l’Albanie serait en tête des pays ayant les quotas les plus élevés de demande d’asile en France : ‘‘les principaux pays d’origine de la demande d’asile en 2017 sont l’Albanie (7 630 demandes), l’Afghanistan (5 987), Haïti (4 934), le Soudan (4 486), la Guinée (3 780) et la Syrie (3 249). On note au cours de cette année 2017 une progression notable de la demande en provenance de pays d’Afrique de l’Ouest comme la Côte d’Ivoire et la Guinée.’’, précise l’Office français sur son site. En 2017, les cinq pays à savoir l’Albanie, l’Afghanistan, la Syrie, le Soudan et Haïti n’ont représenté qu’un peu plus de 26% des demandeurs d’asile, tandis qu’ils représentaient ‘‘de 40% de l’ensemble des demandeurs d’asile’’ en 2016. Ce recul d’environ 14% des demandes d’asile en provenance des cinq pays relance dans une moindre mesure les débats autour des origines des véritables demandeurs d’asile en France.

Sénégal : l’armée aux trousses des commanditaires de la tuerie en Casamance

Dj Arafat débute 2018 avec un trophée musical