in

Burkina Faso : le prince Albert de Monaco à Ouagadougou ce jeudi

Depuis quelques jours, le gouvernement burkinabé est confronté à une crise majeure née des revendications des acteurs du système éducatif. C’est dans ce contexte que l’Etat burkinabé reçoit, depuis la nuit du mercredi, le prince de Monaco Albert II.

Arrivé la veille, le prince a eu ce matin un tête-à-tête avec le président du Burkina Faso, son Excellence Christian Roch Marc Kaboré.
Au menu de cette visite de 72 heures, des entretiens avec les membres du gouvernement, la signature d’accords bilatéraux et surtout l’inauguration du Centre de Formation Polyvalent de Loumbia. Cette visite sonne comme une fenêtre d’espoir pour un gouvernement acculé par une grève des enseignants qui n’en finit pas.

Le prince de Monaco à Ouagadougou depuis hier soir

Le prince de Monaco, Albert II est à Ouagadougou depuis mercredi soir. Le couple princier a atterri sur le tarmac de l’aéroport de Ouagadougou dans la soirée du mercredi, aux environs de 22h. Les Altesses sérénissimes le prince Albert II et la princesse Charlène de Monaco ont été accueilli à l’aéroport par le Président Marc Roch Kaboré et son épouse Sika Kaboré. Il y avait également de nombreux membres du gouvernement burkinabé, des présidents d’institutions et des autorités militaires à l’aéroport de Ouagadougou où un dispositif des grands jours avait été mis en place. Après avoir salué les officiels, les deux couples ont rejoint le salon d’honneur pour un bref échange et une séance de photos et d’interview avec des journalistes dépêchés sur place. A 22h45, sous fort escorte, les deux délégations, burkinabé et monégasque ont quitté l’aéroport, direction l’hôtel Laïco où le couple princier met pied à terre.

Le calendrier de sa visite d’Etat au Burkina Faso

Ce jeudi 11 janvier, le prince Albert II de Monaco a été reçu au palais du Kosyam dans la matinée par le chef de l’Etat burkinabé. Le Président et le prince de Monaco ont eu un tête-à-tête pour parler d’accords bilatéraux. Cette visite, censée s’écouler sur 72 heures verra un certain agenda commun à Marc Roch Kaboré et son prestigieux hôte. Outre les entretiens entre les deux chefs de nation, l’on aura la tenue de la deuxième session de la commission bilatérale de coopération entre les deux gouvernements ainsi qu’une visite à la brigade nationale des sapeurs-pompiers militaires. Au cours de cette visite d’Etat il y aura aussi l’inauguration du Centre de Formation Polyvalent de Loumbia qui a vu le jour grâce au partenariat avec la principauté. Les relations entre le Burkina Faso et la principauté datent de plus de dix ans et concernent le secteur socio-économique, la formation professionnelle, l’insertion des jeunes dans le monde du travail et surtout la lutte contre le paludisme, l’une des principales causes de mortalité en Afrique.

La grève des instituteurs qui attend Marc Roch Kaboré

Cette visite du couple princier à Ouagadougou s’inscrit dans un contexte de grève des enseignants. Celle-ci fait fureur au pays depuis quelques jours malgré les tentatives des autorités de résoudre les problèmes soulevés par les acteurs de ce système éducatif. Certains burkinabés estiment que le président Marc Roch Kaboré fait une fuite en avant en recevant le prince Albert II alors qu’une crise majeure lui pend au nez au pays.
L’arrivée du prince de Monaco Albert II au Burkina Faso s’inscrit dans la même veine que celle d’Emmanuel Macron. Les populations ne voient pas l’utilité, pour le gouvernement, de parader dans les rues de la capitale alors qu’un problème plus sérieux étrangle le pays tout entier. Pour beaucoup c’est un manque d’égard de la part du Président Roch March Kaboré. Les Burkinabés attendent maintenant les retombées d’une telle visite pour leur pays.

Petit Denis Willy Dumbo

Petit Denis : Willy Dumbo a problème avec moi

Football Côte d’Ivoire : Sidy Diallo et la FIF jouent les prolongations