in

« Le singe le plus cool de la jungle » : H&M risque gros

« Le singe le plus cool de la jungle », c’était sans doute la pub de trop pour H&M aujourd’hui classée dans le lot des marques qui font l’apologie du racisme. Malgré les excuses, l’enseigne de vêtements risque gros dans ce scandale.

H&M : Le singe le plus cool de la jungle

« Le singe le plus cool de la jungle » est la pub raciste à l’origine des déboires de H&M depuis quelques jours. Une vaste opération boycott de la communauté noire sur les réseaux sociaux a été lancée contre la marque suédoise de vêtements, accusée d’avoir fait l’apologie du racisme dans la publicité d’un de ses produits. Dimanche dernier, le géant suédois de l’habillement a posté sur sa boutique en ligne la photo d’un adolescent noir vetu d’un sweat-shirt sur lequel était inscrit l’expression ‘‘coolest monkey in the jungle’’, qui se traduit en français par le singe le plus cool de la jungle. Très vite, les réactions de condamnation au sujet de cette publicité raciste feront le tour du monde, obligeant l’enseigne de vêtements à présenter ses excuses et retirer le produit de sa chaîne de production : « nous sommes contrariés par l’image du sweat à capuche des enfants. Nous, qui travaillons chez hm, ne pouvons qu’être d’accord. Nous sommes profondément désolés que la photo a été prise en charge, et nous regrettons également l’impression. Par conséquent, nous avons non seulement supprimé l’image de nos chaînes, mais aussi le vêtement de notre offre de produits. Il est évident que nos consignes n’ont pas été suivies correctement. C’est sans aucun doute. Nous étudierons en profondeur pourquoi cela est arrivé pour éviter que ce type d’erreur ne se reproduise. », a déclaré la marque sur Twitter mardi. Malgré des excuses officielles présentée à la communauté noire pour ‘‘cette erreur’’, H&M sombre toujours dans la polémique, ce qui à l’évidence s’annonce préjudiciable pour le chiffre d’affaires de la marque mondiale de vêtements.

Que risque H&M

Si officiellement aucune plainte n’a été déposée par la mère de l’enfant contre la marque, l’enseigne de vêtement n’est pas encore tirée d’affaires. La marque de vêtements qui doit présenter ses chiffres de l’année dernière fin janvier peut déjà s’attendre à un léger recul de ses résultats financiers pour ce mois de janvier, et probablement pour le trimestre à venir. Après la mise en ligne de cette publicité raciste, plusieurs célébrités mondiales ont mis un terme à leur contrat avec la marque de vêtements. C’est le cas du chanteur canadien d’origine éthiopienne The Weeknd. Suite au scandale provoqué par « Le singe le plus cool de la jungle », le célèbre chanteur qui cartonne à Toronto a déclaré sur son compte Twitter qu’il ne travaillerait plus pour H&M : ‘‘Je me suis réveillé ce matin choqué et embarrassé par cette photo. Je suis profondément offensé et je ne travaillerai plus avec @hm’’, a tweeté mardi la star canadienne. La star de la NBA, l’américain Lebron James est lui aussi monté au créneau pour dénoncer cette pub raciste du géant suédois, tout comme son compatriote américain P Diddy, l’un des plus influents rappeurs américains. Avec cette révolte généralisée de la communauté noire, la marque doit probablement se préparer à une baisse de son chiffre d’affaires pour ce trimestre.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Football Côte d’Ivoire : Sidy Diallo et la FIF jouent les prolongations

Crise à la FIF : les raisons du blocage de l’AGE