in

Josey à nouveau victime des vendeurs d’illusions

L’artiste ivoirienne Josey nous parle encore des vendeurs d’illusions. Cette fois, la chanteuse ivoirienne n’a pas mâché ses mots à l’égard de ces personnes qui veulent gâcher sa carrière en présentant des photos à l’appui.

L’artiste Josey a sorti le single ‘‘vendeurs d’illusions’’ il y’a de cela quelques mois, un single à travers lequel l’artiste s’adresse particulièrement à certaines personnes. Ce mercredi, la star de la musique ivoirienne s’est exprimée les réseaux sociaux, un message dont le contenu était exclusivement destiné à des personnes qui vendent encore de l’illusion aux autres. Lorsque la chanteuse a sorti le single ‘‘vendeur d’illusion’’ l’année dernière, nombreux sont les personnes qui ont fait le rapprochement entre la relation qui a existé entre l’interprète du tube ‘‘diplôme’’ et le footballeur ivoirien Serey Die Geoffroy. Si ce dernier a fini par reconnaître la paternité de l’enfant de Josey, l’affaire a connu un nouveau rebondissement lorsque la chanteuse ivoirienne a sorti le tube ‘‘vendeurs d’illusions’’ qui serait un message délivré au footballeur, selon l’avis de certains internautes ivoiriens. Mais sans revenir cet épisode de sa vie, l’artiste Josey a lancé un message très vif à l’égard de certaines personnes qui vendent des illusions aux autres sur sa vie professionnelle comme privée. La chanteuse a adressé une véritable mise en garde à certaines pages d’actualité people qui lui attribueraient des propos qu’elle ne reconnaît pas avoir tenu.

La chanteuse a publié sur sa Page ce mercredi quelques captures écrans de ces pages qui vendent de l’illusion aux internautes en parlant de sa vie professionnelle et privée accompagnées d’une sévère mise en garde : « Arrêtez d’être idiots lâches et écervelés en m’inventant des réponses ou des discours sur des sujets sensibles susceptibles de me livrer à la vindicte populaire juste pour faire plaisir à ceux qui vous donnent des miettes pour vous nourrir au quotidien. Ça aussi c’est un modèle de Vente d’illusions. Espèce de menteurs. Vous cherchez quoi ? Vous voulez gâcher ma carrière ? Vous vous fatiguez pour rien, ma destinée se trouve dans la main d’une personne supérieure à vous. Allez-y-vous en prendre à LUI. », a martelé la voix de la musique ivoirienne qui a conclu ses fans à suivre toute son actualité depuis ses comptes officiels : « Très chers amis intelligents et cultivés, désormais, pour vérifier si j’ai vraiment di ou publié quelque chose, j’ai une page Facebook officielle qui est celle-ci. J’ai un compte SnapChat et une page Instagram. Veuillez vérifier avant de vous prononcer ».

Deux pages dans le viseur de Josey

La chanteuse ivoirienne a posté les captures écran de plusieurs propos que des pages tenteraient de lui attribuer faussement. Sont dans le collimateur de l’artiste ivoirienne, la page « Affairage Mondiale Magazine » et « Rumeurs d’Abidjan ». La première page a d’une publication datant du mois de décembre que Josey avait quitté son pasteur dès lors que sa carrière musicale a commencé a décoller. La page explique entre autres que la chanteuse ivoirienne a déserté les rangs de l’Eglise où elle officiait en tant que choriste, pile au moment où le succès commençait à lui sourire. La même page a également attribué de nombreux propos à la chanteuse au mois de novembre 2017 tout comme « Rumeurs d’Abidjan ». Face à cette situation, l’artiste n’a manifestement pas l’intention de rester les bras croisés, assister impuissant à ces actes de sabotage de son identité et de sa carrière sur la toile : ‘‘Contrairement à ce que vous pensez, la POLICE DE LA CYBER CRIMINALITÉ existe en Côte D’Ivoire, donc ne pensez pas être à l’abri en vous cachant derrière vos claviers pour me faire du mal. Vous êtes ridicules, et je me ris de vous.’’, a-t-elle martelé.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Guinée Equatoriale : Obiang veut être impitoyable envers les putschistes

Résultat Match Cameroun Congo : le Congo bat le Cameroun