in

Conseil régional du Hambol : Ibrahim Kalil Konaté intronisé, Billon écarté

C’est officiel, le conseil régional du Hambol est désormais présidé par Kalil Konaté, le successeur de Billon.

La bataille pour la tête du conseil régional du Hambol a finalement été remportée par Kalil Konaté. La cérémonie de passation de charge a eu lieu, le successeur de Billon prend officiellement ses fonctions.

La présidence du Conseil régional du Hambol a finalement été attribuée à Ibrahim Kalil Konaté, en dépit de l’opposition de Jean-Louis Billon. Après avoir été récemment confirmé à ce poste par un arrêté du ministère de l’intérieur, le nouveau président du conseil a officiellement pris ses fonctions lors de la cérémonie de passation de charges qui s’est déroulée en présence de Nassa Dacoury, l’inspecteur des Services de l’administration du territoire. Cette nomination contestée par Billon à maintes reprises est désormais devenue une réalité au grand dam du cadre PDCI. Ce dernier avait clairement signifié lors d’une interview accordée au quotidien Le Nouveau Réveil qu’il était toujours président du Conseil Régional du Hambol, malgré sa suspension l’année dernière par un arrêté du ministère de l’intérieur. Durant l’interview, l’ancien ministre du commerce était allé jusqu’à démontrer le caractère illégal de la nomination de Kalil Ibrahim Konaté par arrêté ministériel, arguant que ce dernier aurait dû être suspendu de son poste de conseiller qu’il occupait pour avoir totalisé 15 absences sur les 16 réunions tenues de 2013 à aujourd’hui. En dépit de l’opposition de l’ancien ministre à cette nomination, son successeur est bel et bien à la tête du conseil régional du Hambol depuis 48h désormais. Durant la cérémonie de passation de charge, le successeur de Billon a indiqué sa volonté d’aller vers une cohésion au sein de la région qui comprend trois départements. Pour passer de l’acte à la parole, Ibrahim Kalil Konaté a annoncé la création d’un conseil régional de réconciliation pour faciliter cette démarche de cohésion sociale qu’il entend mener. Pour l’heure, aucune réaction de l’ancien ministre suspendu l’année dernière de son poste par un arrêté du ministre ivoirien de l’intérieur.

Les divergences se multiplient entre le PDCI et le gouvernement

La nomination de Kalil Konaté, candidat malheureux aux élections régionales pour le Hambol en 2013, risque encore d’attiser les tensions entre le pouvoir en place et son allié du PDCI. La suspension de Billon avait même fait réagir Henri Konan Bédié l’année dernière. Cette nouvelle nomination à la présidence du conseil Régional du Hambol met en évidence les multiples fissures qui fragilisent les relations entre le PDCI et son allié du RDR qui gère le pays depuis 2011. Lors des législatives de décembre 2016, les deux partis politiques avaient décidé d’aller chacun à la conquête de l’Assemblée Nationale. A ce jour, chacune des deux formations politiques dispose d’un groupe parlementaire, ce qui n’était pas le cas lors des premières élections législatives convoquées sous l’ère Ouattara. Rappelons que Billon a été élu en 2013 à la tête du conseil général du Hambol sous bannière RHDP et que le nouveau président nommé était à l’époque un candidat indépendant.

Eléphants de Côte d’Ivoire : le successeur de Didier Drogba trouvé?

Mondial 2026 : Drogba et Eto’o en campagne pour le Maroc