in

Tariq Ramadan en garde à vue suite à deux accusations de viols

Convoqué ce mercredi, Tariq Ramadan a été placé en garde après les deux plaintes déposées contre lui au mois d’octobre pour agression sexuelle.

L’islamologue Tariq Ramadan a été placé en garde à vue ce mercredi en France après deux plaintes déposées contre lui pour accusation de viols. Convoqué ce matin, le professeur à l’université d’Oxford a été maintenu en détention provisoire, une détention provisoire qui pourrait s’étendre jusqu’à 48h.

Tariq Ramadan a été placé tôt ce mercredi matin en garde à vue à Paris suite à deux plaintes déposées contre lui pour viols. L’affaire remonte au mois d’octobre lorsque l’ancienne salafiste Henda Ayari aujourd’hui connue comme une grande figure du féminisme décide d’attaquer en justice l’islamologue suisse : « J’ai été victime de quelque chose de très grave il y a plusieurs années, je n’ai jamais voulu donner son nom, car j’ai reçu des menaces de sa part si jamais je le balançais, j’ai eu peur,je lui ai consacré un chapitre entier de mon livre, beaucoup de gens m’ont contacté pour avoir mon témoignage car ils l’avaient deviné, je le confirme aujourd’hui, le fameux Zoubeyr, c’est bien Tariq Ramadan… J’ai décidé de déposer plainte contre Tariq Ramadan pour ce qu’il m’a fait subir ! Cette plainte sera déposée dès aujourd’hui ! Je n’ai peut-être pas les mêmes moyens financiers que lui pour me payer des avocats et experts pour me défendre mais j’irai jusqu’au bout de ce combat quoi qu’il m’en coute ! », déclarait-elle le 20 octobre dernier. Après la plainte déposée par Henda Ayari, l’islamologue suisse a fait l’objet d’une seconde plainte déposée par une autre femme qui affirme aurait affirmé avoir été victime de « violence sexuelle d’une grande brutalité ». Ciblé par deux plaintes, Tariq Ramadan et son équipe juridique avaient contrattaqué en déposant à leur tour une plainte pour ‘‘subornation de témoins’’, pour dénoncer les conditions dans lesquelles les présumées victimes de viol ont déposé leur plainte contre l’islamologue. Mais ce mercredi matin, c’est Tariq Ramadan qui est convoqué avant d’être placé en garde à vue, une mise en examen qui intervient pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’image et la réputation du prédicateur musulman sur la scène internationale.

Les premières sanctions sont tombées pour Tariq Ramadan

Les deux plaintes déposées contre Tariq Ramadan pour viols ont déjà donné lieu à de premières conséquences. Suite à cette affaire, l’université d’Oxford dans laquelle l’islamologue donnait des cours lui a provisoirement des congés, le temps que cette affaire puisse connaître probablement son dénouement. Avec cette mise en garde à vue, il est clair que les avocats de Tariq entreront très bientôt en jeu, ce qui signifierait le début d’une longue bataille juridique entre le conférencier musulman et les deux présumées victimes qui l’accusent de viols. Peu importe l’issue de cette bataille juridique qui vient de s’enclencher, la réputation de l’islamologue risque d’être fragilisée par ce scandale d’agression sexuelle qui tourne désormais au bras de fer juridique entre les deux parties.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : les travailleurs du pétrole donnent 72h à leur direction

Sénégal : La manifestation contre l’arrivée de Macron interdite à Dakar