in

Sénégal : La manifestation contre l’arrivée de Macron interdite à Dakar

Elle est bien loin cette époque où Emmanuel Macron représentait l’espoir d’un changement dans les relations franco-africaines.

Le nouveau locataire de L’Elysée n’aurait pas rompu les amarres avec la vieille politique française en Afrique. Pis, il se serait rendu coupable de discours très durs, à l’endroit des Africains et de leurs leaders. Dans de tel contexte, Emmanuel Macron n’est plus vraiment le bienvenu sur le continent. Or il devrait se rendre au Sénégal demain 1er février pour une visite de trois jours.

La manifestation contre l’arrivée d’Emmanuel Macron au Sénégal a été interdite par un décret pris ce matin par le préfet de département de Dakar. Ce dernier ne veut pas voir de manifestants contrarier la visite officielle du chef de l’Exécutif français. A quelques heures de son arrivée dans la capitale sénégalaise, la tension serait montée d’un cran entre les candidats à la manifestation et les autorités préfectorales.

Emmanuel Macron devenu persona non grata

Le Chef de l’Etat français ne jouit plus d’une bonne presse auprès d’une certaine jeunesse africaine et ont plutôt comme référence Kémi Séba pour son activisme anti-coloniale. Cette jeunesse qui se dit désabusée par Emmanuel Macron, ne veut plus entendre parler de ce dernier. Ses propos sur la fécondité en Afrique et sa blague, d’un humour douteux, sur la responsabilité du président burkinabé ont mis le feu aux poudres. Déjà il avait été mal accueilli par la jeunesse burkinabé lors de sa venue à Ouagadougou le 28 novembre 2017. Dans un continent en proie à un sentiment anti-français très prononcé, Emmanuel Macron ne serait-il pas le bouc émissaire tout désigné ? En tout cas, le Chef de l’Etat français est attendu, de pied ferme, par une large partie de la jeunesse sénégalaise qui se qualifie de panafricaniste conscient.

Le préfet de département interdit toute manifestation

Plusieurs mouvements de jeunesse sénégalaise d’une révolution silencieuse, avaient prévu de manifester demain après-midi contre la venue d’Emmanuel Macron dans leur pays. Epaulés par l’ONG Urgences Panafricanistes du franco-béninois Kemi Seba, ces manifestants veulent signifier à l’hôte de Macky Sall qu’il n’est pas le bienvenu. Malheureusement pour eux, le préfet de département de Dakar, Mr Alioune Badara Sambe, ne comptent pas les laisser importuner la visite d’Etat. Dans un arrêté daté de cet après-midi, il interdit toute manifestation sur la voie publique. Il écrit en Article Premier que :

« Est interdit le rassemblement projeté par Madame Ndeye Nogaye Babel Sow, Messieurs Ousmane Wade et Guy Marius Sagna, au nom de Yoonu Askan WI/mouvement pour l’Autonomie Populaire, le jeudi 1er février 2018 de 15h à 18h devant l’Ambassade française sise à la rue Amadou Assane Ndoye à Dakar. ».

Il insiste par la suite sur le fait que toute infraction à cet arrêté sera punie.

Les jeunes dénoncent les mains basses de Macky Sall

Pour les mouvements de jeunesse Mr le Préfet ne fait qu’appliquer les ordres de Macky Sall. Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes a écrit, il y a quelques heures, dans son style inusable que : « Le valet Numéro Uno de la Françafrique, Macky Sall, vient d’interdire un rassemblement démocratique et massif que comptait organiser la jeunesse sénégalaise… ». Dans sa conception panafricaniste, cette décision préfectorale ne pourrait être que l’œuvre du gouvernement Macky Sall qui a voulu mettre à terre la lutte anti-CFA en essayant de faire le condamner après qu’il a brûlé un billet de Franc CFA.
Pour la préfecture dakaroise, il n’est pas question de laisser des troublions gâcher le séjour d’Emmanuel Macron dans son département. Le Président français est attendu à Dakar ce jeudi soir. Il sera reçu par son homologue le lendemain matin, premier acte d’un long programme. La visite officielle prendra fin le samedi 3 février à Saint Louis avec un discours sur la place Faidherbe, un lieu hautement symbolique pour la colonisation.

Tariq Ramadan en garde à vue suite à deux accusations de viols

DJ Arafat en concert au Zénith de Paris le 29 décembre 2018