in

Tariq Ramadan déféré après une confrontation avec l’une des présumées victimes

Les choses se compliquent pour Tariq Ramadan accusée par deux femmes d’agression sexuelle. Après sa garde à vue, le conférencier musulman a été déféré au Parquet de Paris.

L’islamologue suisse Tariq Ramadan a été déféré au Parquet de Paris dans après sa mise en garde à vue qui a duré 48h.

Après sa garde à vue, Tariq Ramadan a été déféré dans la nuit du jeudi à vendredi dans le cadre des deux plaintes déposées contre lui pour viol au mois d’octobre. L’islamologue avait été convoqué le 31 janvier dernier par la police. Après avoir répondu à la convocation, Tariq Ramadan a été placé en garde à vue pour une durée qui n’avait pas été déterminée. Finalement, le conférencier musulman passera 48 en détention provisoire et sera par la suite déféré au Parquet de Paris. Selon certaines sources judiciaires, le parquet de Paris a ouvert une enquête contre l’islamologue pour viol sur personne vulnérable. Avant d’être transféré, Tariq Ramadan a eu un face-à-face avec l’une des deux victimes ayant porté plainte contre lui. La confrontation qui s’est déroulée jeudi dans l’après-midi a opposé le conférencier musulman à celle qui répondrait au pseudonyme de « Christelle », sa véritable identité restant encore inconnue. Après des heures de discussion, ‘‘chacun est resté sur ses positions’’, explique une source judiciaire proche de l’affaire citée par l’Agence France-Presse. C’est à la suite de ce face-à-face que le théologien musulman aurait été déféré dans la nuit du jeudi au Parquet de Paris. Pour l’heure, la première victime, la figure féministe Henda Ayari refuse toute confrontation avec l’homme qu’elle accuse de viol.

Tariq Ramadan victime d’un complot?

Depuis le début de l’affaire, Tariq Ramadan s’était exprimé sur sa page Facebook pour dénoncer ‘‘une campagne de calomnie’’ contre sa personne en France. Pour se justifier, les avocats du conférencier musulman avaient fourni des archives d’une conversation qu’il aurait eue sur Facebook en 2014 avec Henda Ayari, du moins tel le nom du compte Facebook l’indiquait. Les extraits de cette conversation montrent que c’est Henda Ayari qui faisait des avances au conférencier musulman, des avances auxquelles le concerné n’a jamais répondu. Mais la féministe reste formelle, elle maintient toujours sa version des faits selon laquelle elle a été victime de viol commis par Tariq Ramadan en 2012 dans un hôtel de Paris. En plus des deux victimes, l’essayiste Caroline Fourest qui combat depuis des années l’islamologue a aussi été entendu dans l’enquête. Cette dernière a indiqué avoir remis quelques pièces à conviction aux enquêteurs. Mais la défense de Tariq Ramadan a contrattaqué contre cette action Caroline Fourest. Les avocats du conférencier musulman ont à leur tour déposé une plainte contre l’essayiste française pour ‘‘subornation de témoin’’. Le scandale d’agression sexuel qui s’est révélé au mois d’octobre tourne désormais à la bataille juridique. Les avocats du conférencier musulman devraient d’un moment à l’autre se prononcer sur cette affaire devant la presse. Cette affaire a déjà eu pour conséquence une mise en congé de Tariq Ramadan à l’université d’Oxford où il enseigne les études islamiques.

Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié, candidat du patronat français en 2020

Dj Arafat convoqué au commissariat par le père de l’enfant qu’il a battu