in

Dj Arafat convoqué au commissariat par le père de l’enfant qu’il a battu

Dans quelques jours, Dj Arafat devra se rendre au commissariat du 22e arrondissement de la commune de Cocody pour répondre à une convocation.

Le Yoro est appelé à se rendre au commissariat du 22e arrondissement dans quelques jours pour répondre à une convocation. Le père de l’enfant qu’il a battu est à l’origine de cette convocation adressée à Dj Arafat.

Comme promis, le père de l’enfant battu par Dj Arafat il y’a quelques semaines est passé à l’action. Ce dernier vient d’adresser une convocation au Dj ivoirien invité à se présenter au commissariat du 22e arrondissement de police de la commune de Cocody. Hervé Naï, le père de l’enfant battu par Arafat dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, séjourne depuis quelques jours dans la capitale ivoirienne. Sa présence sur les bords de la lagune ébrié serait liée à l’humiliation que le Yoro a infligée à son fils Régis Naï qu’il accuse de fumer de la drogue. Le père de l’enfant avait promis de réagir à l’acte posé par le Yoro, annonçant qu’il porterait plainte contre l’artiste qui héberge son enfant depuis 8 ans. Mais le père de l’enfant tabassé il y’a quelques semaines n’entend pas se limiter à une simple convocation adressée à l’artiste. Selon certaines sources, Hervé Naï envisage d’aller plus loin dans sa quête, envisageant la possibilité d’introduire un recours en justice pour l’annulation du Visa de l’artiste en France. Cela aurait donc pour effet d’empêcher le Yoro de donner des spectacles en France ou encore des tournées et concert, une annonce qui tombe au moment où Dj Arafat a annoncé son concert au Zénith de Paris pour fin décembre 2018. En attendant d’en savoir un peu plus sur l’affaire, sachez que le Yoro doit se rendre le 7 février prochain au commissariat du 22e arrondissement de police sis à Angré.

Arafat reconnaît être allé trop loin

En attendant qu’il se présente, l’artiste a révélé dans une vidéo les raisons qui l’on poussé à agir de la sorte, et avoue même qu’il regrette d’être allé si loin en filmant la scène avant de la diffuser sur les réseaux sociaux : « Son père (Hervé Naï, ndlr), a pris l’avion il est à Abidjan, et son père est allé porter plainte, il a dit ce qu’il avait à dire. Pour quelqu’un qui a élevé ton enfant pendant huit ans, pour quelqu’un qui nourrit votre enfant, pour quelqu’un qui a tout fait pour votre enfant, jamais on ne l’a battu, jamais on ne l’a tabassé. Mais pour moi tu fumes de la drogue dans ma maison, c’est impardonnable. C’était une manière à moi de le punir, certes je ne devais pas le filmer mais le petit savait. Parce que je lui ai dit le jour où je t’attrape je te ferai-ci, et j’ai respecté ma parole. Mais j’ai mal agi, et ce sont des choses qui se pardonnent, je n’ai pas tué l’enfant », a fait savoir le Yoro dans une vidéo ce vendredi. Depuis l’affaire, certaines sources révèlent que l’enfant reçoit régulièrement des menaces de la part de certains fans de la Yorogang. Régis Naï n’est plus comme on peut s’en douter hébergé chez Dj Arafat, probablement en lieu sûr en attendant de connaître l’issue de cette convocation. Seul bémol, celui-ci ne s’est jusque-là pas encore exprimé sur l’affaire depuis qu’il a été filmé en train d’être battu par le Yoro qui l’accuse de fumer de la drogue.

Tariq Ramadan déféré après une confrontation avec l’une des présumées victimes

Debordo Leekunfa : le clip du robot macador est enfin là