in

Municipales 2018 en Côte d’Ivoire : Bacongo et N’Dohi Raymond, l’acte 2

Dans l’hypothèse d’une candidature unique aux municipales 2018 en Côte d’Ivoire, Cissé Bacongo et N’Dohi Yapi Raymond s’affronteront une seconde fois pour le contrôle de la municipalité de Koumassi, un duel qui s’annonce serré entre les deux hommes comme c’était le cas aux dernières élections.

A l’instar du duel Bendjo Sawegnon au Plateau, le duel entre entre Cissé Bacongo et N’Dohi Yapi Raymond tiendra sera sans doute l’une des batailles les plus importantes lors des municipales 2018 en Côte d’Ivoire. Pour l’heure, aucune ambition politique officielle de l’actuel conseiller du président Alassane Ouattara mais le remake de son duel avec le maire sortant de la commune de Koumassi à la faveur des sénatoriales et municipales qui se tiendront en Côte d’Ivoire ne fait aucun doute pour certains. Lors de la dernière confrontation entre les deux hommes, le maire sortant avait été déclaré vainqueur par la commission électorale indépendante avec une différence d’environ 7000 voix supplémentaires. L’annonce de cette victoire du maire sortant avait fait l’objet de quelques contestations dans la commune de Koumassi, des militants du RDR arguant que des fraudes auraient été commises durant ces élections. Mais aucun recours ne sera déposé par Cissé Bacongo pour exiger l’annulation des résultats, lui que presque tous les militants du RDR voyaient déjà comme le futur magistrat de la commune de Koumassi. Mais à la surprise générale, N’Dohi Yapi Raymond a battu le candidat du RDR aux dernières municipales organisées en Côte d’Ivoire. Mais en dépit de cet échec, Cissé Bacongo n’a manifestement pas encore tournée le dos à la municipalité de Koumassi.

L’opération séduction de Bacongo continue

Depuis quelques années, le conseiller spécial du président Alassane Ouattara s’est lancé dans une vaste opération séduction dans la commune de Koumassi. Aujourd’hui, le secrétaire national du RDR chargé des affaires juridiques a à son crédit la rénovation de plusieurs bâtiments publics dans la commune. La grande mosquée de Koumassi qui était régulièrement mise à rude épreuve pendant les saisons pluvieuses affiche peau neuve depuis quelques mois grâce aux efforts de Cissé Bacongo. L’ancien ministre de la fonction publique a également réhabilité une école primaire dans la commune ainsi qu’une église. Ces chantiers réalisés alors qu’il reste simplement le député de la commune de Koumassi le font sans doute gagner en notoriété auprès de l’électorat de la circonscription, comme si l’ancien candidat du RDR préparait déjà l’acte 2 de son duel avec N’Dohi Yapi Raymond. A la tête de la commune depuis plus de 15 ans, le maire sortant qui représente les couleurs du PDCI va inéluctablement briguer un nouveau mandat lors des municipales 2018 . Dans l’éventualité où le RDR et le PDCI échoueraient à former une alliance avant la tenue de cette élection, le maire sortant devrait à nouveau avoir pour adversaire Cissé Bacongo.

Côte d’Ivoire : Noah Lunsi se repentit après avoir tabassé Observateur Ebène

Exclusif: Laure-Anaïs Abidal Miss Martinique par Eugénie