in

Bloco le grand artiste ivoirien « professeur des élèves »

L’artiste ivoirien Bloco est l’un des rares précurseurs du Zouglou, un genre musical qui s’est révélé dans les années 1990 en Côte d’Ivoire.

Installé en France depuis quelques années, Kradjé Charles-Marc à l’état civil poursuit toujours sa carrière musicale en solo depuis la séparation avec son ancien groupe ‘‘Les Salopards’’. Le « professeur des élèves » est revenu sur les temps forts de sa carrière musicale.

Bloco, le grand artiste ivoirien qui se fait aussi appelé « le professeur des élèves », est une figure emblématique du genre musical Zouglou en Côte d’Ivoire. Son dernier max single sorti il y’a environ 8 mois en France s’arrache comme des petits bouts de pain. Président depuis 2009 de la fédération des associations des artistes ivoiriens de France, Kradjé Charles-Marc à l’état civil a été interviewé  par Eugénie Diecky pour Cotedivoire.news tv et Obotanews . Avec l’émergence d’une nouvelle génération de chanteurs Zouglou comme ‘‘Les Patrons’’ ou encore le ‘‘Groupe Revolutions’’, nombres de vétérans de la musique Zouglou ont préféré laissé la place à la nouvelle génération, mais ce n’est pas le cas avec Bloco, le professeur des élèves. Et contrairement à certains qui tentent d’apporter une touche de modernité au genre musical ivoirien né dans les années 1990, Kradjé Charles-Marc reste lui dans le même registre de la musique satirique des dérives sociales. Son nouvel album ‘‘On va où’’ s’adresse sans détour à l’actuel régime ivoirien. Pendant la campagne électorale, Alassane Ouattara avait annoncé une série de promesses dont certaines ne verront pas le jour. ‘‘Où est donc passée cette pluie de milliards que le régime actuel avait promis aux ivoiriens ?’’, s’interroge Bloco dans son nouveau maxi single sorti en mai 2017. Même s’il vit depuis des années en France, l’artiste ivoirien Zouglou n’a rien perdu de sa hargne et de sa combattivité en musique.

Des débuts à des années de gloire

Comme la majorité des grandes figures de la musique ivoirienne, Bloco ‘‘le professeur des élèves’’ a commencé timidement sa carrière : « je fais la musique depuis l’âge de 15 ans. J’ai commencé en Côte d’Ivoire dans les OISSU, on animait pour ces compétitions et par la suite on a commencé à animer pour les clubs de football et après on est rentré dans le modernisme », explique l’artiste à la présentatrice Eugénie Diecky. Avant de former les Salopards avec Soum Bill et les autres, un groupe qui se classe d’ailleurs parmi les meilleurs groupes Zouglou, Bloco est d’abord passé par un autre groupe : « le premier album sorti était avec le groupe Esprit de Yop en 1992. En 1995, on a fait Les Salopards, on fait trois albums et après chacun est parti un peu de son côté. En 2000 j’ai fait un premier album solo, en 2002 un deuxième album solo ici en France et en 2004 on a fait un maxi single qui était ami oh, un tube d’été. En 2010 j’ai fait un autre album solo et en 2017 c’est le dernier maxi single ‘‘On va où’’.

Tariq Ramadan : ses partisans dénoncent une théorie du complot

Affaire Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais : tueur en série ou hasard géographique ?