in

Kemi Seba et Claudy Siar font la paix après leur querelle

Au nom de l’intérêt commun, Kemi Seba et Claudy Siar ont décidé de mettre de côté leurs divergences.

La guerre entre Kemi Seba et Claudy Siar n’aura duré quelques jours. Les deux grandes figures du panafricanisme ont décidé de se donner la main malgré les divergences qui les oppose en ce qui concerne la voie à suivre pour mener la lutte d’émancipation du continent africain. Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes avait vivement critiqué l’animateur radio qui avait répondu par l’affirmative à une invitation du président français Emmanuel Macron à Dakar.

Kemi Seba et Claudy Siar ont décidé d’aller au-delà des divergences qui les oppose au nom de l’intérêt commun qui les unit, le rêve de voir l’Afrique marcher sur les rails du développement et de la véritable émergence. Il y’a de cela quelques jours, le patron de l’ONG Urgences Panafricanistes avait vivement critiqué son frère de lutte, l’animateur à la radio RFI, de vouloir pactiser avec l’Occident qu’il tient pour responsable du grand retard de l’Afrique au niveau du développement. La cause de leur conflit, la présence de Claudy Siar à la conférence mondiale sur l’éducation qui s’est tenue à Dakar. Le chanteur animateur avait été présent à cette cérémonie sur invitation d’Emmanuel Macron dont la visite dérangeait une partie de l’élite panafricaniste, en l’occurrence les partisans de Kemi Seba. Certains membres de son organisation seront même arrêtés pour avoir protesté contre l’arrivée de Macron au Sénégal, avant d’être relâchés plus tard. Kemi Seba reprochait ainsi à son camarade et compagnon de lutte d’avoir pactisé avec l’oppresseur qui n’est autre que le président français avec la complicité de Macky Sall : «Claudy est un frère. Mais à l’heure où les membres de notre Ong Urgences Panafricanistes au Sénégal risquent la prison en essayant de protester contre l’insupportable venue du président Macron au Sénégal, voir celui qui nous a un temps accompagné lors de la campagne du front-Anti Cfa, accepter l’invitation de celui que nous combattons (en plus de nos chefs d’Etat corrompus), nous fait saigner». Malgré ces vives critiques et ces divergences de vue dans le combat pour l’émancipation africaine, les deux élites du panafricanisme ont décidé de tourner le dos à ce malentendu qui les opposait ces derniers jours. Claudy Siar et Kemi Seba ont produit un communiqué officiel dans la soirée du lundi pour manifester à nouveau la fraternité qui les unit.

Communiqué conjoint Kemi Seba et Claudy Siar

« Chers frères et sœurs, Nous nous sommes parlé longuement. Malgré nos différences méthodologiques (collaborer avec Macron ou pas au moment où la jeunesse africaine exprime une volonté de rupture), nous vous informons que le conflit qui nous a opposés ces derniers jours est terminé. Nombreux sont ceux qui rêveraient de nous voir divisés. Cela ravirait évidemment les ennemis de l’Afrique. Ils n’auront pas ce plaisir. Certains mots ont blessé. Nous affirmons ici qu’il n’y a ni raciste, ni traître parmi nous. Nous privilégions donc la paix et la fraternité. Nous rappelons à tous que l’unité est possible malgré les divergences réelles. Nous sommes frères et comme dans chaque famille, il peut y avoir des moments d’incompréhension et de tension. Nous nous serrons la main fraternellement. Chacun empruntera la voie qu’il aura choisie. Nous tenons pour mission, un intérêt commun, celui de l’Afrique et de ses diasporas. ». Les deux élites entendent donc poursuivre le combat en suivant deux chemins différents, deux méthodes qui devraient aboutir à un même résultat. Claudy Siar est l’un des fervents soutiens de Kemi Seba dans la lutte contre le Franc Cfa mené par le franco-béninois depuis quelques années.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Affaire Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais : tueur en série ou hasard géographique ?

Asalfo répond à DJ Arafat : ‘‘ton propre ennemi c’est toi-même’’