in

Afrique du Sud : un braconnier se fait dévorer par des Lions

Triste fin pour un braconnier en Afrique du Sud dévoré la semaine dernière par des Lions.

Braconnier Dévoré par des lions

Tel est pris qui croyait prendre en Afrique du Sud. Triste dénouement pour présumé braconnier dont l’identité n’a pas encore été confirmée par la police sud-africaine. Mais ‘‘cet homme était en train de braconner lorsqu’il a été attaqué et tué par un groupe de lions’’, ont expliqué des sources proches du dossier.

Scène plutôt surréaliste en Afrique du Sud, le braconnier devenu la victime de ses proies. Des restes d’un individu dont l’identité reste encore inconnue ont été retrouvés la semaine dernière à proximité du parc national Krüger dans une forêt classée. D’après la police locale sud-africaine, il s’agirait vraisemblablement d’un braconnier qui a été dévoré par les lions pendant sa partie de chasse illégale :

« Il semblerait que ce gars était en train de braconner lorsqu’il a été attaqué et tué par un groupe de lions. Ils l’ont dévoré presque entièrement, ils n’ont laissé que sa tête et quelques morceaux de chair »,

a précisé une source policière proche du dossier. L’indice qui pousse la police locale à croire à la thèse d’un braconnier dévoré par les Lions est le fusil de chasse retrouvé près de la tête et des restes du chasseur. L’Afrique du Sud est l’un des pays de la zone australe les plus touchés par le braconnage. L’année dernière, la police a découvert les restes de plusieurs lions empoisonnés dont certaines parties du corps ont été coupées et emportées. Bien des faits, ces parties prélevées sur les lions abattus illégalement servent dans la majorité des cas à un usage médical. Mais pour cette récente randonnée dans la réserve animalière de Hoedspruit, le braconnier dont l’identité n’est pas encore connue n’a pas eu raison de ses victimes. En Afrique australe, les lions sont régulièrement pris pour cible par les braconniers. On se rappelle encore en 2015 de la mort du Lion Cecil, un symbole au Zimbabwe, tué par un braconnier américain. Deux ans plus tard les chasseurs illégaux de gibier ont récidivé en tuant cette fois l’un des petits de Cecil du nom de Xanda. Plus particulièrement en Afrique du Sud, le braconnage touche beaucoup plus les rhinocéros chassés pour leurs cornes.

Chiffres inquiétants du braconnage en Afrique du Sud

Les chasseurs de gibier continuent toujours de braver l’interdiction de chasser et de tuer les espèces rares comme le rhinocéros. Le pays de Mandela à lui tout seul héberge environ 80% de la population mondiale de rhinocéros dont la population est décimée d’année en année. Rien qu’en 2017, plus d’un millier de rhinocéros ont été abattus en Afrique du Sud par des chasseurs pour leurs cornes dont les vertus sont bien connues en médecine. Le pays recherche donc toujours la formule magique pour mettre un terme à cette chasse illégale des Lions et aussi des Rhinocéros. Pour le cas des rhinocéros, une alternative avait été mise en place avec la levée du moratoire sur le commerce international des cornes de rhinocéros, mais cette mesure n’a permis que d’atténuer un peu les effets du braconnage sans pourtant amener les chasseurs à changer de méthode.

Le chanteur Renaud hospitalisé dans un établissement secret

Coupé décalé : Claire Bahi passe à autre chose