in

Côte d’Ivoire : Kandia Camara soulage les établissements privés

Depuis la fin d’année 2017, les établissements privés de Côte d’Ivoire sont en proie à une grève du personnel enseignant. Ce dernier réclame une amélioration de ses conditions de vie et de travail.

Comme leurs pairs des écoles publiques, les enseignants du privé laïc demandent le déblocage de leurs salaires par l’Etat de Côte d’Ivoire. Pour contraindre le gouvernement à la satisfaction de leurs revendications, les grévistes avaient fait fermer plusieurs de leurs établissements au début du mois de décembre.

Kandia Camara a finalement pu trouver les fonds pour soulager les fondateurs des établissements publics ainsi que leurs enseignants. La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Côte d’Ivoire a annoncé le déblocage de neuf milliards pour éponger les dettes de l’Etat vis-à-vis des acteurs de l’enseignement privé de Côte d’Ivoire.

Les grands oubliés de 2017

L’année 2017 a été marquée par une série de revendications venues de toutes les corporations socio-professionnelles. Les militaires, les sapeurs-pompiers et les enseignants du public, entre autres, ont porté au-devant de l’Etat, leurs plaintes. La plus part d’eux ont trouvé satisfactions après des journées très chaudes. N’entendant pas être en reste de cette vague de revendications sociales, les enseignants du privé ont entamé une grève en décembre dernier. Le Syndicat National des Enseignants et des Personnels du Privé Laïc (Synepplaci), avait réclamé une régularisation immédiate de leurs conditions sociales pour mettre fin, dit-il, à 23 ans d’injustice. Le ministère de l’Education Nationale, qui a reçu leur préavis de grève, avait assuré qu’il apporterait, très rapidement, une solution au problème posé.

Le gouvernement apporte un bol d’air

Lundi, Kandia Camara, la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, a annoncé aux fondateurs des établissements privés laïcs de Côte d’Ivoire, le décaissement de neuf milliards de Francs CFA dans le but d’éponger les passifs de l’Etat. Elle a ensuite ajouté, dans un communiqué à l’AIP, que les fonds seront disponibles dès ce mercredi 14 février. Les responsables d’écoles privées se sont dits satisfaits par ce bol d’air que l’Etat vient de leur faire parvenir. Le porte-parole des fondateurs d’établissements privés a affirmé, à propos de cette bouée financière que :

« C’est la première fois que cela arrive. Nous sommes vraiment heureux et satisfaits de ce dénouement. Cela va éviter que se profile des mouvements d’humeur. A l’approche des examens, la température monte. ».

 

La ministre sensibilise les fondateurs et les enseignants

Kandia Camara, au nom du gouvernement ivoirien, a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage de cet argent. En d’autres termes, ils doivent résoudre les problèmes pour lesquels ces neuf milliards ont été urgemment décaissés. Elle a aussi profité de cette occasion pour sensibiliser les fondateurs sur la nécessité de bien traité leur personnel enseignant. De leurs conditions de vie dépendent, selon la ministre, leurs performances et celles des élèves en leur charge. « (…) il y en a qui ne traitent pas de façon humaine les enseignants. Ils ne sont pas régulièrement payés. Or ils ont besoin de leurs salaires pour subvenir aux besoins de leurs familles. Or la personne qui évolue dans de telles conditions ne travaille pas avec sérénité. Puisque l’Etat a fait sa part, emmenez-les à faire de même. », a-t-elle dit.
Il est clair que cette bouffée d’oxygène vient à point nommé pour le personnel enseignant des établissements privés. Les fondateurs de ces écoles doivent maintenant donner ce que de droit aux enseignants. Cela sera bénéfique pour tout le monde et surtout pour l ‘école. A l’approche des examens, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a vu juste en rendant disponible le paiement dès ce mois. L’année passée, les grèves du personnel éducatif ont commencé à cette période, comme les examens approchaient. Pourvu maintenant que tout se termine bien pour l’année scolaire en cours.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Love dolls poupée interdite au Zambie

Poupées sexuelles en Afrique : la Zambie interdit la vente des love dolls

Dja Djédjé Brice n’est plus en garde à vue mais sera sanctionné