in

Dja Djédjé Brice n’est plus en garde à vue mais sera sanctionné

La garde à vue de Dja Djédjé a pris fin vendredi mais le footballeur ivoirien est loin d’être tiré d’affaires

Le footballeur ivoirien Dja Djédjé Brice n’est plus en garde à vue mais n’est pas pour autant à l’abri d’éventuelles poursuites. Une enquête préliminaire a été ouverte contre le joueur ivoirien soupçonné de violences sur sa compagne. En plus des sanctions judiciaires, la nouvelle recrue du Racing Club de Lens encourt également des sanctions avec son club.

La garde à vue de Dja Djédjé Brice a été levée vendredi en France dans le cadre de l’enquête ouverte contre lui pour violences conjugales. L’international ivoirien de 27 ans était interrogé depuis jeudi par la police d’Arras pour délits de violences commis sur sa compagne. Mais d’après une information du Parquet d’Arras, « La garde à vue a été levée ce vendredi vers 18h30 pour une poursuite en enquête préliminaire pour exactement voir ce qu’il s’est passé et faire l’environnement du couple, sachant que Madame n’est pas en danger puisqu’ils ont plusieurs appartements et qu’elle vit à Orléans… L’enquête n’est pas terminée, on a levé la garde à vue pour une poursuite d’enquête ». Si le footballeur respire l’air de la liberté, il n’est pas encore tiré d’affaires pour autant, du moins à en juger par la déclaration du Parquet d’Arras transmise par l’AFP. La prochaine étape dans cette affaire de violence conjugale consistera donc à entendre de nouveaux témoins, les membres des deux familles. Mais ces auditions risquent de prendre du temps, explique le Parquet d’Arras, car ‘‘Ils ne sont pas au même endroit. Ça peut être long, en semaines à minima et possiblement en mois, car la procédure doit être transmise d’un service d’enquête à un autre’’. Cette enquête préliminaire est un coup dur pour le RC Lens qui lutte actuellement pour son maintien en Ligue 2. Et Dja Djédjé n’est pas le seul joueur visé par une sanction judiciaire à Lens. L’un de ses coéquipiers, le gardien Nicolas Douchez est lui aussi poursuivi pour violences en état d’ivresse pour des faits qui ont eu lieu en 2016.

Lens prévoit des sanctions contre Dja Djédjé

Dja Djédjé n’est pas encore tiré d’affaires avec la justice française mais aussi avec son club qui depuis le début de l’affaire refusait tout commentaire sur cette garde à vue du footballeur ivoirien : « Il y a eu une réunion avec Brice ce samedi matin, je n’y étais pas. Il y aura des sanctions, on attend un peu mais il n’y aura pas deux poids deux mesures. Ce sont de bons joueurs et de bons mecs. On n’est pas épargnés, en neuf mois j’ai l’impression d’avoir pris 5 ans ! C’est le métier qui veut ça. Etre avec un staff soudé et des dirigeants qui ne mettent pas de pression fait que ça se passe bien. », explique Made in Lens rapportant les propos d’Éric Sikora, l’actuel entraîneur du Racing Club de Lens. A en juger par ses propos, Dja Djédjé risque des sanctions au sein de son club, sans compter le fait qu’il pourrait écoper de sanctions judiciaires à l’issue de cette enquête préliminaire ouverte contre lui pour violences conjugales.

Côte d’Ivoire : Kandia Camara soulage les établissements privés

Aveux du meurtrier d'Alain Chapo

Meurtre d’Alain Chapo : son conjoint est passé aux aveux