in

Côte d’Ivoire : au Plateau, la gare lagunaire de la Sotra s’écroule

Parmi les entreprises publiques ivoiriennes, la Sotra est sans doute celle qui sert le mieux les Ivoiriens. Fondée juste après l’indépendance, la Société des Transports Abidjanais passe aujourd’hui pour un patrimoine national.

Elle a rendu services à des générations d’élèves et d’étudiants, à des millions d’Abidjanais. Malgré les crises qu’a traversées le pays, elle est restée une institution forte. Mais le temps semble lézarder ses murs, dans le sens littéral du terme.

La gare lagunaire du Plateau se serait écroulée il y a quelques heures. Ses piliers se sont littéralement affaissés comme sous l’effet de l’usure. C’est bien là une mauvaise nouvelle au moment où la société semble s’être lancée dans une vaste opération de rénovation de son parc automobile.

La gare lagunaire du Plateau s’affaisse

Depuis quelques mois, le gouvernement a entrepris une rénovation de tout le parc automobile de la Sotra à Abidjan. En plus du premier contingent de bus déjà en circulation, cinq cent autres véhicules seraient en route pour la capitale ivoirienne. Pour les populations abidjanaises, fatigués des longues attentes, c’est une très bonne nouvelle. Au moment donc où la Sotra sort de l’ornière, l’on apprend ce matin qu’une de ses gares lagunaires, celle du Plateau, vient de s’affaisser. Les deux piliers frontaux se sont enfoncés dans la lagune Ebrié. Les piliers allant à l’eau, c’est tout l’édifice qui s’est incliné. L’eau a investi l’avant du quai de telle sorte que le personnel n’a eu de choix que d’évacuer. Cet écroulement n’aurait surpris personne car tout allait dans ce sens.

La vétusté des installations mise en cause

Les gares lagunaires de la Sotra ne sont pas des édifices qui datent d’aujourd’hui. Elles ont été construites il y a plusieurs années, sans que des travaux de rénovation n’aient jamais été vraiment entrepris. Tout le monde, clients et agents de la compagnie, voyait bien l’état de délabrement très avancé des installations. Mais comme c’est le cas pour tout le patrimoine de l’Etat, personne ne s’en préoccupe vraiment. Le pire c’est que des signes d’avertissements étaient visibles depuis quelques années. La chute des quais de la gare lagunaire d’Abobo avait attiré l’attention des autorités. Malencontreusement, aucune politique n’a été mise en place pour solutionner le problème qui pointait à l’horizon.

Doit-on craindre pour l’avenir de la Sotra

Pour beaucoup de personnes, la Sotra est en état de déliquescence avancée. La société est quelque peu abandonnée à elle-même. Après avoir échappé, de justesse, à une privatisation, la Sotra a vu la naissance d’une concurrence remarquable. Certains Ivoiriens pensent que l’abandon de la Sotra est exprès, une façon de la laisser mourir de sa belle mort. Le gouvernement essayerait de donner le monopole du secteur aux sociétés de ses proches, comme la STL qu’on attribue à Adama Bictogo. Si c’était le cas, pourquoi le gouvernement se donnerait-il la peine de renforcer le parc auto de la Sotra ?
L’affaissement de la gare lagunaire du Plateau sonnerait comme un signe de la disparition imminente de la Sotra. Sans se faire prophète des temps modernes, nous pouvons affirmer que cet incident n’est pas un bon signe pour ce patrimoine de l’Etat ivoirien. La Société des Transports Abidjanais est un service public de grande importance pour l’Abidjan émergent. A ce titre elle mérite toute l’attention de la part des autorités. Nous espérons que celles-ci remettront debout ce fleuron de l’économie ivoirienne.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Meurtrier d'Alain Chapo

Affaire Alain Chapo : qui est le meurtrier du coiffeur ?

Ossement Maelys

Maëlys : ce que Nordahl Lelandais ne dit pas