in

Côte d’Ivoire : une bande de 5 malfrats dont 2 femmes arrêtés à Cocody

5 malfrats qui troublaient la quiétude des habitants de Cocody ont été mis hors d’état de nuire, une bande dont la spécialité était les vols dans les taxis.

Une bande de 5 malfrats semaient depuis quelques temps la quiétude des populations de la commune de Cocody. Le groupe composé de 2 femmes opérai régulièrement à bord des véhicules de transport en communément appelés « woro-woro » en Côte d’Ivoire.

Fin de cavale pour un redoutable gang de malfrats qui sévissaient de la commune de Cocody. Contrairement à certains bandits de grands chemins en Côte d’Ivoire qui ont privilégié eux la voie des armes, la bande de cinq malfrats interpellés il y’a quelques jours dans le huppé quartier d’Abidjan privilégiait plutôt les astuces visant à détourner l’attention de leurs cibles. Leurs victimes, de jour comme de nuit, ne se comptent plus dans la commune de Cocody. Le modus operandi du gang de malfrats, quasiment similaire à chaque opération, a poussé plusieurs victimes à porter plainte au commissariat du 8e arrondissement de la commune. C’est dans les taxis communaux communément appelés « woro-woro » que ces bandits accomplissaient leur sale besogne. A quelques variantes près, le modus operandi était le même à chaque manœuvre de la bande : lorsque vous empruntez un taxi, l’un des complices assis sur siège avant de la voiture fait maladroitement descendre son siège sur votre pied. Pendant que vous êtes occupés à faire enlever votre sous le siège du passager avant, le second complice assis près de vous dans le véhicule de transport vous dépouille discrètement de vos biens (téléphones, argent, porte-monnaie…). Une fois le travail effectué, le troisième complice, voisin du malfrat qui vous a dépouillé, annonce au chauffeur qu’il change de destination. Le conducteur qui est lui-aussi complice de la bande obtempère et vous demande de de descendre pour emprunter un autre véhicule. C’est bien souvent de la sorte que le groupe opérait dans la commune de Cocody. A défaut de la tactique du siège avant qui cède, votre voisin du taxi laisse maladroitement glisser quelques pièces de monnaies. Et lorsque vous tentez de les ramasser pour lui, ce dernier vous dépouille discrètement et laisse à ses autres complices le soin d’accomplir le reste des tâches.

Les malfrats débusqués sur 2 plaintes

Suite à deux plaintes déposées par des victimes au commissariat du 8e arrondissement, le commissaire décide de prendre lui-même les choses en main en menant l’enquête avec quelques hommes. Suite aux recherches, un premier présumé suspect est interpellé, l’un des deux conducteurs du véhicule d’opération des malfrats. Mais ce dernier niera toute implication dans cette sombre affaire et orientera la police vers le second conducteur du taxi qui réside dans le quartier d’Abobo baoulé. Informé par son collègue, le commissaire du 34e arrondissement dont la juridiction couvre le quartier du suspect déploiera lui aussi une équipe pour tenter de mettre la main sur le présumé suspect mais sans succès. Grâce à de nouveaux indices, le suspect recherché sera interpellé plus tard dans un hôtel situé à Cocody Angré. Cuisiné par les policiers, il ne mettra pas du temps à passer aux aveux et dénoncer ses complices. En tout, la police mettra la main sur un gang de cinq membres dont deux femmes.

Municipales, régionales 2018 en Côte d’Ivoire : Sangaré pose ses conditions

Aubameyang : à peine arrivé à Arsenal, déjà indisponible