in

Tariq Ramadan : son état de santé jugé compatible avec sa détention

La détention provisoire sera-t-elle accordée à Tariq Ramadan ? Selon l’expertise médicale, l’état de santé du conférencier serait actuellement compatible avec sa détention.

L’islamologue suisse risque de voir sa détention se prolonger en dépit d’une requête introduite par ses avocats pour exiger sa remise en liberté. Mis en examen dans deux affaires de viols en France, le conférencier musulman avait fait la une la semaine dernière en raison de son état de santé qui se serait aggravé en prison. Ses avocats qui avaient exigé sa libération afin qu’ils suivent des soins adéquats risquent de voir leur requête échouer.

Le conférencier musulman Tariq Ramadan encore de passer quelques jours en détention si l’on se fie au verdict de l’expertise médicale chargé d’évaluer son état de santé. Ce lundi, l’expertise médicale a rendu son verdict sur l’état de santé du conférencier musulman mis en examen dans deux affaires de viols en France. La remise en liberté de Tariq Ramadan pourrait être reportée car l’expertise médicale chargée de l’évaluation a estimé ce lundi que l’état de santé du conférencier musulman était compatible avec sa détention provisoire. Jeudi dernier, le conférencier musulman s’était présenté à son audience dans une ambulance, souffrant depuis quelques temps de deux pathologies dont une sclérose en plaques. En se basant sur son état de santé, les avocats de Tariq Ramadan avaient exigé sa remise en liberté, estimant que son état de santé était ‘‘incompatible avec sa détention’’. Le juge d’instruction avait donc ordonné une évaluation de l’état du conférencier par des experts qui ont rendu leur conclusion ce lundi. L’expertise médicale contredit donc les arguments avancés par la défense du professeur de langues arabes à l’université britannique d’Oxford. En jugeant ‘‘compatible l’état de santé de Tariq Ramadan avec sa détention provisoire’’, l’expertise médicale amenuise les chances de voir le conférencier musulman en liberté. Cette conclusion est un coup dur pour la défense du conférencier musulman d’autant plus que celle-ci désormais faire face à une troisième plainte dans cette affaire de mise en examen de Tariq Ramadan pour viols.

Caroline Fourest dépose une plainte contre Tariq Ramadan

Alors que les avocats de la défense l’accusent de collusion avec les deux plaignantes, à savoir Henda Ayari et ‘‘Christelle’’, Caroline Fourest a décidé d’attaquer à son tour le conférencier musulman. L’essayiste française a annoncé dimanche soir qu’elle envisageait de porter plainte pour ‘‘dénonciation calomnieuse’’ : « Crier au complot pour détourner l’attention des faits terribles qui lui sont reprochés ne pourra pas sauver Tariq Ramadan dans cette affaire. Les éléments de l’enquête ayant fuité prouvent d’ailleurs et démontrent qu’il n’y a eu aucun contact entre les plaignantes six mois avant son déclenchement, le 20 octobre 2017, suite à la plainte courageuse de Henda Ayari. J’ai moi-même pris connaissance de cette plainte dans la presse. Comme en témoigne notre premier échange via une messagerie twitter à cette date. C’est également à partir de l’annonce de sa plainte dans la presse que j’ai repris contact avec « Chrystelle », avec qui je n’échangeais plus depuis des années. Pour mettre au point l’interview que j’ai publiée dans Marianne et pour se soutenir. Parce que nous savons ce que peut coûter de dire la vérité sur Tariq Ramadan. », a-t-elle écrit sur son blog. Les avocats de l’islamologue suisse doivent donc s’attendre à gérer une troisième plainte, en plus des deux plaintes déjà déposées contre Tariq qui a été mis en examen depuis le 2 février.

Alain Chapo : une veillée catholique à ses obsèques suscite la polémique

Debordo Leekunfa : un giga concert et un cachet de 50 millions Fcfa