in

Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire : FPI, RDR PDCI, la bataille en coulisses

Les principaux partis politiques ivoiriens, à savoir le RDR, le FPI et le PDCI seraient déjà en ordre de bataille pour la présidentielle prévue dans 2 ans.

Prévue en 2020, l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire se prépare actuellement en coulisses. Le PDCI, principal allié du RDR a déjà affiché son intention de conquérir le pouvoir d’Etat lors du prochain scrutin, mais le retour d’ascenseur auquel s’attend le parti de Bédié n’aura probablement pas lieu si le parti de Ouattara se présente à cette élection. La bataille pour le pouvoir en 2020 est déjà lancée, avec le FPI qui sera sans doute l’atout majeur du scrutin.

Le PDCI RDA, officiellement le premier parti ivoirien à annoncer sa candidature à la présidentielle de 2020, multiplie les contacts sur le terrain. Après le retour de plusieurs cadres du parti, les sections locales déployées sur le terrain sont presque déjà en campagne avant la tenue du prochain scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire. L’année dernière, le président Henri Konan Bédié a déclaré que son parti sera candidat du RHDP à la prochaine présidentielle ivoirienne. Mais six mois après cette déclaration, les lignes ont très peu bougé concernant la création du parti unifié RHDP, même si les présidents Ouattara et Bédié se sont déjà rencontré pour évoquer le sujet. A défaut d’une alliance avec son allié du RDR, le PDCI pourrait très bien former une alliance avec le FPI pour la bataille de 2020. Après une rencontre les jeunesses du PDCI et du front populaire ivoirien, Henri Konan Bédié a reçu à son tour Affi N’Guessan Michel, le président du parti de Laurent Gbagbo. Le plus vieux parti politique ivoirien aurait d’après certaines sources déjà tissé des contacts avec l’aile radicale du FPI dirigée par Aboudramane Sangaré. Et selon certains cadre de la branche radicale du front populaire ivoirien, des contacts physiques devraient bientôt avoir lieu entre avec PDCI, probablement les prémices d’une alliance qui se profile à l’horizon pour la présidentielle de 2020, mais une alliance contre qui ?

Incertitude autour de la présidentielle de 2020

A ce jour, c’est le grand flou concernant les intentions de part et d’autres pour l’élection présidentielle de 2020. Le RDR, l’actuel parti au pouvoir, serait ouvert à des discussions avec l’aile radicale du FPI dirigée par Aboudramane Sangaré. Cissé Bacongo, le Vice-président du RDR, n’exclut pas la possibilité d’une alliance avec le FPI de Sangaré : « Il faut rien exclure au départ. Il faut que toutes les options restent ouvertes. On peut se rapprocher pour déjà faire chuter la tension qui existe entre nous, qui est perceptible dans les discours, dans les comportements. Et après, on peut progresser vers d’autres choses jusqu’à un rapprochement qui se traduirait par une alliance. Pourquoi pas ! », déclarait la semaine dernière le conseil du président Ouattara dans une interview parue vendredi dans le quotidien ivoirien L’Inter. Dans le même temps, la jeunesse PDCI a déjà tissé des contacts avec Dahi Nestor, l’un des représentants de la jeunesse FPI tendance Sangaré. Tous les scénarios sont donc possibles pour la présidentielle à venir, mais celui d’une nouvelle alliance entre le RDR et le PDCI semble de moins en moins probable à la lumière de certaines déclarations de part et d’autres.

Nordahl Lelandais : la famille du Caporal Noyer craint un suicide du suspect

Affaire Meurtre Petite Maelys

Affaire Maëlys : l’avocat de Nordahl Lelandais jusqu’au bout de son rôle