in

Monnaie unique CEDEAO : Ouattara à Accra pour convaincre Nana Addo

Une réunion a eu lieu ce mercredi à Accra entre quelques dirigeants africains de la zone CEDEAO. Au centre des discussions, la mise en place de la monnaie unique dès 2020.

Nouveau pas franchi dans la création de la monnaie unique de la CEDEAO. Ce mercredi s’est tenu à Accra la cinquième réunion de la Task force Présidentielle, une réunion qui a vu la participation de plusieurs dirigeants africains dont celui du Niger, du Ghana, du Nigéria. Au centre des discussions, la mise en place de la devise monétaire à partir de 2020.

La création de la monnaie unique de la CEDEAO qui remplacera le Franc Cfa est désormais une priorité pour les 16 membres. A l’occasion de la cinquième réunion de la Task force Présidentielle, Alassane Ouattara s’est entretenu avec ses confrères du Niger, du Nigéria et du Ghana. L’objectif de ces discussions, la mise en place d’une feuille de route pour la mise en place du projet de monnaie unique dès 2020. Si dans la zone UEMOA certains dirigeants, à l’instar du président Ouattara affichent un optimisme pour ce projet monétaire, des réticences demeurent encore chez certains dirigeants, notamment le président du Ghana et celui du Nigéria. Ces derniers ayant leur propre monnaie et étant les deux meilleures économies de la zone, les dirigeants du Nigéria et du Ghana n’ont pas encore totalement adhéré à l’idée d’une création de la monnaie unique, exigeant certaines garanties. A l’issue de cette cinquième réunion de la Task force Présidentielle, les dirigeants réunis à Accra devraient s’entendre sur une feuille de route concernant les modalités de migration vers cette monnaie unique de la CEDEAO. Selon le président Ouattara, la Côte d’Ivoire sera en mesure de répondre à toutes les exigences de ce projet. Pour la Côte d’Ivoire et le Ghana, la mise en place devrait permettre à ces deux pays qui fournissent 60% du cacao mondial de mieux tirer profit des recettes générées par la filière. Mais l’arrivée de cette monnaie unique signifie que le Nigéria et le Ghana qui disposent des deux plus fortes devises abandonneront leur monnaie.

Les jours du franc Cfa sont-ils comptés ?

L’arrivée de monnaie unique signifierait également la mort du franc Cfa, une monnaie combattue depuis des mois par l’ONG Urgences Panafricanistes. L’activiste Kemi Seba, chef de file de cette lutte, avait lancé un ultimatum aux dirigeants pour établir un calendrier pour la sortie du Franc Cfa. Mais l’arrivée de la monnaie unique CEDEAO ne signifiera pas pour autant que le Franc Cfa ne sera plus en circulation. Certains pays de l’Afrique centrale, à savoir le Cameroun encore le Tchad ne sont officiellement pas encore associés à ce projet de monnaie unique qui ne concerne que la communauté des états de l’Afrique de l’ouest. Mais l’influence du Franc Cfa devrait considérablement baisser car l’adoption de la monnaie unique mettrait fin à la circulation du Franc Cfa dans la zone CEDEAO. De grandes décisions sont donc attendues à la cinquième réunion de la Task force Présidentielle.

Cameroun : bataille de la liste définitive des candidats du RDPC

Affaire Maëlys : comment Lelandais a tué Maëlys ?