in

Affaire Maëlys : comment Lelandais a tué Maëlys ?

Après avoir avoué le meurtre, comment Nordahl Lelandais a t-il tué la petite Maëlys ?

Source photo@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Les enquêteurs venaient de trouver le sang du corps de la fillette dans le coffre de son véhicule un véhicule de marque Audi. Le maître-chien meurtrier indiquera par la suite le lieu où il a enterré Maëlys pour que ses restes soient exhumés.

Les gendarmes sont parvenus à retrouver le corps ainsi que d’autres pièces à conviction. Nordahl Lelandais, contre toute attente, est tombé dans une crise de dépression, dans l’après-midi du vendredi 16 février. Depuis, il est enfermé et hospitaliisé et surveillé dans une unité psychiatrique près de Lyon. Le meurtrier serait sous la surveillance de garde pénitentiaire, comme si on craignait qu’il se donne la mort pour fuir sa responsabilité. Nordahl Lelandais n’en a pas dit plus, après avoir avoué son crime. Tout le monde voudrait maintenant savoir comment il a tué Maëlys de Araujo. Les juges voudraient aussi savoir si son crime était prémédité ou pas puisqu’il avait avancé la thèse de l’accident. Son avocat, qui a donné une interview à BFMTV hier mardi, n’a pas non plus étanché la soif des enquêteurs et de tous ceux qui suivent cette affaire depuis le début. Pis, il aurait fait preuve d’une certaine insensibilité vis-à-vis des familles en deuil. En attendant que Nordahl Lelandais parle à nouveau, les enquêteurs ont entrepris, depuis quelques jours, des analyses poussées sur les ossements de la fillette assassinée. Ils comptent faire parler ces preuves et aider ainsi l’enquête à avancer. L’audition de Nordahl Lelandais est prévue ce jeudi 22 février. Aux dernières nouvelles, elle aura bien lieu, sauf cas de force majeure. Tout simplement, rien ne pourrait empêcher cette audition d’avoir lieu sauf un avis médical émis par le centre pénitentiaire. Pendant que Nordhal Lelandais est en prison, les proches et les personnes qui éprouvent un peu de sympathie pour lui, seraient la cible de plusieurs menaces. Faisons ensemble un tour rapide de l’essentiel de l’actualité de l’affaire Maëlys de Araujo.

Une internaute qui a défendu Nordahl dit avoir reçu des menaces de mort

Décidément l’affaire Maëlys n’est pas un sujet avec lequel on peut facilement jouer. L’émotion ayant pris le dessus, la colère et la haine aussi, l’on voit d’un mauvais œil le fait de prendre la défense de Nordahl Lelandais. L’ancien militaire de 34 ans serait considéré par les médias et les habitants de la région de Chambéry, voire de toute la France, comme un monstre. En tant que tel, l’on ne tolérerait pas qu’un individu puisse enjoliver l’image du meurtrier. L’avocat de ce dernier, Me Alain Jacubowicz, a d’ailleurs été assimilé à l’avocat du diable. L’on ne comprendrait pas pourquoi il prend la défense du meurtrier d’une petite fille, fut-il dans son rôle d’avocat. Une administratrice d’une page Facebook aurait également fait les frais de ce ressentiment populaire. Elle a confié au journal France Soir qu’elle a reçu des messages, des injures et des souhaits malveillants, après avoir pris la défense du tueur sur sa page.

« Je reçois chaque jour des messages malveillants, des photos violentes que je refuse d’ouvrir, des menaces de morts. »

précise-t-elle au journal. Elle expliquera aussi que tout s’est empiré depuis le jour où Nordahl Lelandais a avoué son crime. Maintenant, tous les internautes souhaiteraient qu’il arrive à ses enfants, ce qui est arrivé à Maëlys. Cette dame dont le nom n’a pas été communiqué, ne serait pas la seule victime de menaces proférées par ceux qui compatissent à la douleur des victimes. La famille de Nordahl Lelandais aurait aussi reçu des menaces ces jours-ci.

La famille de Nordahl Lelandais aurait été menacée

Il ne ferait pas bon en ce moment d’être un proche ou un défenseur de Nordahl Lelandais, le meurtrier de Maëlys de Araujo. Les parents du meurtrier présumé ont été la victime d’actes d’intimidation, si l’on s’en tient, au journal le Dauphiné Libéré. Depuis que Nordahl Lelandais a avoué son crime, ses parents ne seraient pas les bienvenus dans leur quartier. Le journal rapporte que, le weekend dernier, des individus ont semé le désordre dans le quartier où vit la famille de Nordahl Lelandais. Ces personnes, nombreuses dit-on, ont proféré des injures et lancé des pétards dans tout le voisinage. Certains seraient même allés jusqu’à taper bruyamment des portes avant de prendre la fuite. Vraisemblablement ces actions avaient pour cible la famille de Nordahl Lelandais, qui vit dans le coin. Au départ, les habitants avaient cru qu’ils avaient affaire aux détonations d’armes à feu des forces de l’ordre. Bien plus tard, ils se rendront compte que c’était des individus qui manifestaient, apparemment, leur mécontentement à la famille du meurtrier. Pour mettre fin à ces actes, des habitants de Domessin ont déposé des plaintes chez le maire de la ville. Ce dernier les a reçues et a promis de mettre fin à leur cauchemar. Depuis ces incidents, des gendarmes patrouilleraient dans la zone afin de dissuader toutes tentatives de menaces. Comme celle de Maëlys, la famille de Nordahl Lelandais est maintenant placée sous une certaine surveillance. Décidemment l’affaire Maëlys est en train de prendre une autre tournure avec ces menaces à peine voilées.

Une chanson en hommage à Maëlys

Depuis le premier jour de sa disparition, Maëlys de Araujo est au cœur d’une attention particulière de la part de toute la France. Cette petite fille, disparue dans des circonstances non encore élucidées, suscite de vives émotions qui vont parfois jusqu’aux intimidations. C’est la preuve que le mal est profond, la tristesse est grande. C’est que personne n’aimerait que cela arrive à son enfant, à sa sœur…Après avoir manifesté leur solidarité à la famille éplorée à travers des milliers de commentaires et des gestes touchants, les français ont chanté la fillette de 8 ans. Cette chanson, composée en mémoire de Maëlys, a fait le tour de la toile ces dernières heures. En voici quelques paroles : « Partie au ciel alors que la vie était devant toi, ce qu’il nous a pris, jamais il ne nous le rendra. Je prie chaque jour, pour toi petite Maëlys, ce qui t’es arrivé mon Dieu aurait pu arriver à mon fils. ». Elle a été composée par un rappeur de Marseille nommé Mone Lakam. La vidéo de la chanson aurait été partagée plus de 250.000 fois sur les réseaux sociaux. Le rappeur s’est également confié aux médias pour faire part de son désespoir. « Je ne sais pas trop chanter, mais ça vient du plus profond de l’âme, ce qui lui est arrivé peut arriver à chacun de nous. » a-t-il affirmé aux journalistes de France Bleu. Mone Lakam serait également un père de famille et c’est dans ce registre qu’il a chanté Maëlys. Il déclare entre autres qu’il n’a pas su prendre soin d’elle, au moment où elle en avait le plus besoin.

Comment Nordahl aurait pu tuer Maëlys

Jusqu’ici Nordahl Lelandais n’a pas encore révélé comment il a tué la petite Maëlys de Araujo. Ce que l’on sait à ce jour, c’est qu’il l’a effectivement tuée, et c’est lui-même qui l’a affirmé. Comme on le voit, ces aveux ne suffisent pas à apaiser la famille et les proches de Maëlys ainsi que les enquêteurs. Il faut bien qu’ils sachent comment la petite fille est morte, dans quelles circonstances et pourquoi. Nordahl Lelandais parlera, on l’espère, et les preuves parleront aussi, assurément. Cependant, au stade actuel de l’enquête, que sait-on du déroulement possible du meurtre ? En recoupant les informations en possession des enquêteurs et en considérant les aveux du coupable, un scénario possible a été dégagé. Cette nuit du 27 août 2017, Nordahl Lelandais a fait sortir Maëlys de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, l’a fait monter dans sa voiture et a démarré en direction de Domessin. Arrivé tout près de sa maison, il l’a tuée, a caché son corps et est revenu à la fête pour se faire un alibi. Alors que les gendarmes recherchaient la fillette dans les environs de la salle de fête, Nordahl est rentré chez lui pour finir le travail. Il l’a conduite dans le massif de la Chartreuse pour se débarrasser de son corps. Quelques temps après son crime, il a nettoyé de fonds en comble son véhicule, à l’aide de puissants produits, pour ne laisser aucune trace de sang. Ce scenario ne pourra être validé qu’avec le nouvel interrogatoire du meurtrier.

L’audition maintenue sauf contre-indication des médecins

L’audition tant attendue de Nordahl Lelandais devrait se tenir aujourd’hui le 22. Lors de cette audition, les juges tenteront de tout faire avouer au meurtrier. Il doit dire comment il a tué la petite Maëlys, pourquoi il l’a tuée, s’il l’a violée et si c’était un accident ou non. Il y a bien sûr d’autres questions en suspens qui sont autant de pièces du puzzle. Sauf cas de force majeure comme une rechute du coupable, l’interrogatoire devrait se dérouler. Pour l’heure, l’on ne sait pas encore où aura lieu cette audition puisque tout va dépendre de l’état de santé de Nordahl Lelandais. Les juges voudraient le voir au tribunal de Grenoble, mais en cas de contre-indication médicale, l’audition se fera au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier. L’administration pénitentiaire assure que toutes les conditions sont réunies pour ce cas de figure.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Monnaie unique CEDEAO : Ouattara à Accra pour convaincre Nana Addo

Sénatoriales 2018 en Côte d’Ivoire : les élections prévues pour le 24 mars