in

Attaque terroriste en cours dans le centre de Ouagadougou

Une attaque en cours touche Ouaga la ville du Bukinafaso. La capitale du Burkina Faso Ouagadougou est décidément devenue la cible privilégiée des terroristes de la sous-région.

Depuis plusieurs mois, elle est secouée par les attaques fulgurantes des djihadistes. Alors que l’on croyait le souvenir du restaurant Istanbul de Ouagadougou complètement jetée dans les recoins sombres du passé, une nouvelle attaque serait en cours dans le centre-ville.

Une nouvelle attaque terroriste serait en cours dans le centre-ville de Ouagadougou, la capitale burkinabé. Les populations de la ville se sont réveillées, dit-on, avec une énorme colonne de fumée au-dessus de leurs têtes. Les premières informations font état de cinq individus qui ont pris pour cibles des bâtiments diplomatiques et administratifs.

Une matinée de frayeur pour les Ouagalais

Il y a quelques instants, une information faisait état d’une attaque en cours dans la capitale burkinabé. Cet assaut se déroulerait dans le centre-ville de Ouagadougou, un quartier très fréquenté. Les Ouagalais se sont réveillés avec des bruits de détonation, selon un témoin joint sur place. Des médias locaux ont aussi confirmé l’effet de panique qui s’est emparé de la capitale. Les habitants ont entendu de fortes explosions et vu une masse noire au-dessus des maisons. Une énorme colonne de fumée partait du centre-ville pour se répandre dans le ciel ouagalais. Les images impressionnantes de cette masse de fumée ont vite fait le tour des réseaux sociaux. Les premiers renseignements reçus indiquent que les assaillants sont au nombre de cinq.

Trois bâtiments hautement symboliques attaqués

Ces cinq terroristes présumé ont pris pour cibles des bâtiments officiels et non des moindres. Il s’agit de l’ambassade de France, du Premier Ministère et de l’Etat-Major des Armées. Ces bâtiments administratifs et diplomatiques ont été attaqués simultanément, d’après des témoins. Ceux-ci affirment avoir vu débarquer, d’une voiture, cinq individus lourdement armés. Les djihadistes présumés auraient brusquement garé avant de sortir de la voiture et de tirer sur les passants. Après avoir provoqué la débandade générale, ils se seraient dirigés vers l’ambassade de France. Le mode opératoire laisse penser que ces terroristes visaient principalement l’ambassade de France. C’est connu, il faut toujours viser les symboles forts dont les représentations diplomatiques. L’Etat-major des Armées et le Premier Ministère, qui se trouvent dans le même périmètre auraient aussi été sous les feux nourris des terroristes.

Un nouvel assaut qui en rappelle un autre

Cette nouvelle attaque rappelle, une autre encore vivace dans les esprits. Il s’agit de l’attaque du restaurant Istanbul de Ouagadougou. En août 2017, des islamistes avaient ouvert le feu sur les clients de ce restaurant très fréquenté par les ressortissants occidentaux. L’attaque avait fait 15 morts, 7 burkinabés et 8 occidentaux. Des mois avant ce drame, en janvier 2016, une autre attaque avait causé la mort d’une trentaine de personnes. Le cours des évènements laisse penser que les groupes islamiques ont jeté leur dévolu sur Ouagadougou et sur le Burkina Faso en général, pour une raison qu’on ignore encore.
Certains analystes estiment que ces attaques sont dues à une défaillance sécuritaire au Burkina Faso. Tandis que des pays comme la Côte d’Ivoire, le Niger, la Guinée, le Sénégal et même le Mali où les islamiques opèrent au nord, ne connaissent que rarement ce genre d’attaques, le Burkina Faso essuie fréquemment des assauts djihadistes. Au moment où nous rédigions notre article, l’armée s’était déployée dans le secteur de l’attaque. Nous attendons les toutes dernières nouvelles qui ne tarderont pas à tomber.

Sénégal : les enseignants grévistes assiègent les bâtiments administratifs

Burkina Faso : Fin de l’attaque terroriste, l’armée annonce le bilan