in

Affaire Lelandais : quels liens avec les disparus de Tamié ?

Nordahl Lelandais est une nouvelle dans le viseur de la justice pour deux affaires de disparition. Les parents des disparus du Fort de Tamié ont déposé deux plaintes pour « enlèvement et séquestration », deux plaintes qui visent à priori le principal suspect dans l’affaire du Caporal Noyer.

Lelandais : disparition de Morin et Hamadou

Mis en examen dans la disparition du caporal Noyer, Nordahl Lelandais est depuis quelques jours cité dans deux autres affaires de disparition qui remontent à 6 et 7 ans. Les familles des deux disparus du Fort de Tamié ont officiellement déposé une plainte contre l’ancien militaire de 34 ans pour « enlèvement et séquestration ». C’est le lieu de s’interroger sur le ou les liens entre l’ancien militaire et les deux disparus dont les familles viennent de déposer plainte.

L’affaire Lelandais qui a priori semblait se limiter au meurtre de la petite Maëlys et éventuellement celui du caporal Noyer, s’élargit à de nouvelles disparitions. Il y’a de cela quelques jours, deux familles de disparus ont porté plainte pour « enlèvement et séquestration », deux plaintes déposées après les derniers rebondissements dans l’affaire Maëlys. Comme le redoutent déjà les enquêteurs, le meurtrier de la fillette cache encore de grands secrets, d’autant plus qu’il n’a pas encore révélé donné de plus amples détails sur les circonstances de la mort de la fillette de 9 ans disparue au soir du 27 août dernier. Les secrets que cachent Nordahl Lelandais pourraient également concerner les deux disparus du Fort de Tamié, Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Pour en savoir plus sur les liens entre l’ancien militaire et les deux disparitions, les avocats des deux familles ont, après concertation, déposé une plainte, car explique Me Séban, c’était « le seul moyen de mettre la justice en mouvement dans ces deux dossiers inertes et faire ouvrir une enquête ». A l’époque, aucune enquête judiciaire n’avait été diligentée pour retrouver les deux disparus du Fort de Tamié. Il aura fallu attendre les derniers rebondissements dans l’affaire Lelandais pour que les familles se décident à déposer une plainte qui vise à priori l’ancien militaire de 34 ans. Sans rentrer dans les détails, Me Séban qui représente l’une des familles constituées en partie civile a répondu par l’affirmative : « Il y a des éléments ».

Les liens entre Lelandais et les disparus de Tamié

« Il y a des éléments », explique Me Séban, mais lesquels ? Nous en saurons certainement plus dans les jours à venir. Mais ce qu’il faut retenir, c’est la possibilité selon laquelle les deux disparus auraient très bien pu croiser le chemin de Nordahl Lelandais. Jean-Christophe Morin a disparu en septembre 2011 alors qu’il s’était rendu au Festival de Musique électronique de Fort Tamié. Un an après sa disparition, Ahmed Hamadou âgé lui de 45 ans, avait disparu au même endroit et pendant le même évènement. Ce festival comme tant d’autres attire toutes sortes de monde, y compris les vendeurs de drogue. Et dans l’affaire Maëlys, l’ancien militaire avait admis justifié ses nombreux déplacements par le souci de fournir certains clients en drogue durant la soirée de mariage où la fillette a disparu : « Lelandais était trafiquant, un de nos clients était un peu consommateur. Visiblement, Lelandais allait dans les endroits festifs. Les deux disparus ont tous les deux fait de l’auto-stop. On est en Savoie. », a révélé Me Séban. A présent, il n’y a plus qu’à attendre de savoir si les correspondances téléphoniques confirmaient la présence de Nordahl à ce festival en 2011 et en 2012. Dans l’éventualité où cette thèse serait confirmée, il y’a de nouvelles chances de voir Lelandais être mis en examen dans ces deux autres disparitions, en plus de celle du caporal Arthur Noyer.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Attentat Burkina Faso : la situation à Ouaga 5 jours après l’attaque

Enlèvement d’enfants en Côte d’Ivoire : un ravisseur arrêté à Yopougon