in

Affaire Tariq Ramadan Mediapart : Nathalie Loiseau déclenche une polémique

Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, déclenche une polémique en affirmant que le journal Mediapart soutiendrait la libération de Tariq Ramadan mis en examen dans deux affaires de viol en France.

Nathalie Loiseau a soulevé une nouvelle polémique en marge de l’affaire Tariq Ramadan. De passage sur France Inter, la ministre française a accusé le journal Mediapart de soutenir la libération du conférencier musulman.

Le journal Mediapart a-t-il un parti pris dans l’affaire Tariq Ramadan ? C’est du moins le point de vue avancé par la ministre française Nathalie Loiseau. De passage sur le plateau de France Inter, la ministre chargée des affaires européennes a indiqué que le journal français soutenait la libération du conférencier suisse contre qui une femme de 45 ans vient de déposer plainte pour viols : « Mediapart soutient la libération de Tariq Ramadan qui est mis en examen et incarcéré à la suite de plaintes pour viol ». Cette accusation de Nathalie Loiseau se fonde sur la récente contribution publiée sur le site en ligne de Mediapart, une contribution dont le contenu exigeait la libération de Tariq Ramadan. Mais y regarder de près, le journal français n’aurait en réalité aucune responsabilité dans cette demande de libération pourtant formulée sur son site. Si le texte en question a bel et bien été publié sur le journal français, il s’agit en revanche d’une contribution signée par plusieurs personnalités dont les noms sont mentionnés dans la contribution. Environ 50 personnalités avaient signé ce texte publié dans l’espace club de « Mediapart ». Cet espace sert de cadre d’échange entre les internautes qui ont le droit de poster et de réagir à certains sujets. Mais cette contribution, bien que publiée par le Journal Mediapart, n’engage que leurs auteurs et en aucune manière la responsabilité du journal. La charte du site précise en effet que les contenus publiés dans l’espace club du site n’engagent que leurs auteurs et non le journal français. La ministre chargée des affaires européennes a manifestement fait une confusion entre le contenu publié dans l’espace club et les contenus ordinairement publiés par le site Mediapart. Cette confusion n’est pas la première du genre à arriver sur le site. Il arrive souvent que des internautes prennent des tribunes du site pour des contenus publiés par le Journal français. Le prétendu soutien que le journal apporterait à Tariq Ramadan n’a en conclusion aucun fondement.

Qui sont les soutiens de Tariq Ramadan ?

Depuis le depuis de sa mise en examen, Tariq Ramadan est soutenu par une grande partie de la jeunesse musulmane en France et dans plusieurs pays africains où il est considéré comme un exemple. Alors qu’ils étaient restés silencieux jusque-là depuis le début de l’affaire, plusieurs imams ont manifesté leur soutien à Tariq Ramadan sur les réseaux sociaux, en dénonçant la violation du principe de la présomption d’innocence dont font preuve certains journaux français qui condamneraient déjà le conférencier musulman dans cette affaire de viol présumé. Aux dernières nouvelles sur l’affaire Ramadan, une troisième plainte a été déposée contre le conférencier suisse, une plainte dans laquelle l’auteure fait état d’une série de viols.

Enlèvements d’enfants, violences en Côte d’Ivoire : les réponses de Ouattara Alassane

Lelandais : meurtre Christophe Morin

Affaire Lelandais : nouvelle révélation sur le meurtre de Christophe Morin