in

Côte d’Ivoire : viol d’une fillette de 2 ans à Port-Bouët

Les habitants de la commune de Port-Bouët sont encore sous le choc après le viol d’une fillette de 2 ans par un individu âgé de 35 ans.

Pour des raisons encore inconnues, un individu âgé de 35 ans a sexuellement abusé de la fille de ses voisins au mois de février, un acte qui comme on peut s’en douter a laissé de nombreuses séquelles aux orifices de la pauvre enfant. La fillette violée n’était âgée que de 2 ans 4 mois.

Au moment où l’on parle d’enlèvement en Côte d’Ivoire, le viol d’une fillette de 2 ans a encore suscité la grande indignation des internautes il y’a quelques jours. Les faits remontent au mois de février selon nos confrères de la Régionale qui ont rendu publique cette affaire. Un homme dont l’identité n’a pas été révélée a violé la fille de leur voisin le mois dernier. Selon les explications de la mère de la fillette de 2 ans abusée sexuellement, sa fille aurait été violée dans la maison de leur voisin dont la mère se trouve être la propriétaire de la cour où elle réside avec son compagnon. Alors qu’elle recherchait sa fille, la bonne dame se rend dans la maison de leur voisin où sa fille à l’habitude d’y être. Arrivé sur les lieux, elle découvre que sa fille s’est endormie mais lorsqu’elle décide de la prendre elle constate que le dessous du pantalon porté par l’enfant a été déchiré. La mère constate également que la fille aurait déféqué. Intriguée par l’état de sa fille, elle alerte une voisine pour en savoir plus sur les raisons qui pourraient expliquer cet état. Celle-ci recommande alors à la mère d’aller laver l’enfant et durant le bain la mère constate que l’orifice de sa fille a été déchiré. Elle comprend alors que sa fillette de 2 ans a été victime de viol et se rend dans la maison de ses voisins pour en savoir d’avantage. Accablé par les questions, la mère du violeur nie l’évidence jusqu’à ce que dans la soirée, elle envoie son compagnon présenté ses excuses aux parents de la fillette violée par son fils âgé de 35 ans. Les parents de la victime se rendent à l’hôpital pour effectuer des analyses. Le médecin traitant confirme bel et bien la thèse du viol sur la fillette de 2 ans, prescrit une ordonnance et demande à ce que le violeur effectue des tests pour certifier que la fillette n’a contracté aucune maladie.

Le violeur arrêté, sa famille s’en prend à la mère de la victime

Les nombreuses tentatives des parents de la fillette pour inviter le violeur à aller effectuer des tests resteront vaines. La mère de l’individu, accusée par moment de vouloir protégé son fils, répondait à chaque fois que son fils avait déguerpi les lieux suite au scandale de viol sur la fillette de 2 ans. Mais les parents de l’adolescente affirmaient eux le contraire, mais faute de moyen, il était difficile pour eux de poursuivre cette affaire en justice, encore moins de s’acquitter des frais d’établissement du certificat médical pour lequel la somme de 50 milles francs leur avait été demandée. Grâce à nos confrères de la Régionale, le témoignage de la famille a été transmis à Police Secours qui a aussitôt tout mis en œuvre pour mettre aux arrêts le violeur. Le violeur en question a été interpellé dans la journée du lundi 12 mars et déféré au Parquet pour répondre de son acte. En représailles, les parents du violeur ont battu la mère de la fillette violée qu’ils accusent d’avoir injustement dénoncé leur frère. Informée, la police a également mis aux arrêts quatre autres membres de la famille du violeur impliquée dans cette bastonnade. Touchée par cette affaire, une internaute a décidé de prendre en charge le certificat médical de la fillette de 2 ans violée le 22 février dernier par son voisin âgé lui de 35 ans.

Affaire : Lelandais Maelys

Affaire Maëlys : un nouveau témoignage accuse Lelandais

Aristide Bance

Aristide Bance : « Je recherche Adjoua jeteuse de foulards, qui l’a vue ?»