in

Affaire Maëlys : toute la vérité sur l’ADN retrouvé chez les Lelandais

Nouveau rebondissement dans l’affaire Maëlys avec la découverte d’ADN au domicile des Lelandais selon des médias français.

Toujours dans le cadre de l’affaire Maëlys, plusieurs médias français avaient indiqué que la découverte des traces d’ADN appartenant à la fillette au domicile des Lelandais. Cette révélation avait donné lieu à de nombreuses interprétations selon lesquelles Nordahl aurait probablement emmené la fillette à son domicile. Face aux spéculations, le Procureur de Grenoble est sorti de son silence pour rétablir toute la vérité sur cette nouvelle découverte.

L’affaire Maelys a pris un nouveau depuis quelques jours suites aux révélations de plusieurs médias français concernant la découverte d’ADN appartenant à la fillette au domicile des Lelandais. Au moment où les enquêteurs cherchent à comprendre comment Maëlys a été tuée, des médias révèlent de nouveaux indices qui portent à croire que Nordahl Lelandais aurait pu emmener la fillette de neuf 9 au domicile familiale. Selon Ouest France, « Deux médias différents l’affirment : les enquêteurs auraient retrouvé, chez Nordahl Lelandais, une trace ADN appartenant à Maëlys, la fillette disparue lors d’une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère) en août dernier et dont des ossements ont été découverts en février près de Saint-Franc (Savoie). Selon Le Parisien, cet élément scientifique aurait été mis en évidence au domicile des parents de cet ancien maître-chien de l’armée, où l’homme vivait. « Impossible pour le moment de déterminer s’il s’agit d’une trace déposée directement par Maëlys, ou qui aurait été apportée là par un tiers, peut-être Nordahl Lelandais », tempère néanmoins le journal francilien. ». Ces informations relatives à la découverte d’ADN au domicile familial a donné lieu à plusieurs hypothèses. L’une d’elles serait que l’ancien militaire de 34 ans aurait pu emmener la fillette chez lui à domicile puisque les médias français ayant évoqué la découverte d’ADN expliquent que l’indice en question aurait été découvert dans le canapé se trouvant au domicile des Lelandais. Mais la mère du meurtrier de Maëlys a complètement balayé d’un revers de la main l’hypothèse selon laquelle Nordahl avait emmené la fillette de 9 ans à leur domicile le soir où le meurtre a eu lieu.

Le procureur de Grenoble dément la découverte d’ADN chez les Lelandais

Le procureur de Grenoble a démenti sur France 2 la découverte d’ADN de Maëlys au domicile des Lelandais, comme cela avait été déclaré par plusieurs médias français. Interrogé sur cette affaire, la mère de Nordahl a également démenti la découverte de ce nouvel indice qui à l’évidence aurait changé beaucoup de chose dans le déroulement de l’enquête : « Je ne peux absolument pas imaginer qu’on ait retrouvé une trace de Maëlys à mon domicile… J’ai dû me coucher vers 2 h 15 – 2 h 30. Et je n’ai rien vu, rien entendu… S’il y avait eu quelque chose, il était obligé de passer devant ma chambre et j’aurais entendu marcher ou parler. Donc c’est impossible.». Le 19 mars, nous en saurons certainement un peu plus sur les circonstances de l’enlèvement et du meurtre de la fillette de 9 ans, puisque Lelandais sera de nouveau à la barre lundi prochain.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Inondation Nairobi

Kenya : Inondation Nairobi meurtrières

Côte d’Ivoire : Des sapeurs-pompiers tabassés par la population à Abobo