in

Côte d’Ivoire : Le pays reçoit un soutien financier de 193,8 milliards de FCFA

Abidjan, sous la houlette du président Alassane Dramane Ouattara, a pris, depuis 2011, la résolution ferme de se conformer aux exigences internationales en matière de bonne gouvernance.

fra mat 16-02-2018

Plusieurs reformes ont été mises en place, pour y parvenir, dans le secteur de la santé, des droits de l’homme, de l’agriculture et de la communication, entre autres. Satisfaite de la politique entreprise, la communauté internationale s’est engagée à apporter son soutien sans faille au gouvernement ivoirien, y compris dans le financier.

La Côte d’Ivoire a reçu un soutien financier de 193, 8 milliards de Franc CFA de la part des Etats Unis, de la Chine et du Japon. Ces dons importants concernent plusieurs secteurs économiques que sont la santé, les droits de l’homme, l’agriculture et la communication. Les émissaires de ces trois puissances mondiales ont réitéré, par la même occasion, leur appui à la politique d’ouverture qui caractérise le nouveau pouvoir d’Abidjan.

Les Etats Unis offrent 167,5 milliards de FCFA pour la promotion de la paix, de la santé et des droits de l’homme

Dans sa parution du vendredi 16 mars 2018, le quotidien gouvernemental Frat-Mat a évoqué l’offre d’importants dons des puissances économiques mondiales à l’endroit de la Côte d’Ivoire. Parmi ces pays nous retrouvons les Etats Unis qui, par le biais de l’Usaid, octroient 167,5 milliards de Francs CFA au gouvernement ivoirien. Sylvain Namoya, auteur de l’article que nous citons, a affirmé que ce don en espèce visait à renforcer, entre autres, la démocratie, le développement des droits de l’homme et la santé. La rencontre entre l’United States Agency for International Développent et le gouvernement ivoirien a eu lieu au ministère des affaires étrangères. Les deux parties étaient représentées, hier, par Mme Katherine Brucker d’un côté et de l’autre par Marcel Amon Tanoh. Ce dernier s’est réjoui de cet important apport financier et n’a pas manqué de réaffirmer l’attachement du président de la République aux valeurs défendues par l’Usaid et les Etats Unis.

La Chine investit 25 milliards de FCFA dans le domaine agricole

La Chine, actuellement désignée comme la seconde puissance économique du monde, est également venue au secours de la Côte d’Ivoire pour renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. Sylvain Namoya rappelle toujours que la rencontre s’est tenue au siège du ministère des Affaires étrangères en présence de Marcel Amon Tanoh. L’ambassadeur de la République de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin, a offert, au nom de son pays, la somme de 25 milliards de FCFA au gouvernement ivoirien. Le ministère des Affaires étrangères ivoirien, Marcel Amon Tanoh, n’a pas oublié de témoigner sa gratitude au gouvernement chinois qui a déjà financé, en Côte d’Ivoire, plusieurs projets dont le récent barrage hydro-électrique de Soubré.

Le Japon vient au secours de Frat Mat et de la Communication à hauteur de 272,5 millions de FCFA

Enfin, le journal papier Fraternité Matin, par la voix de son rédacteur Sylvain Namoya relève la réception, par l’Etat de Côte d’Ivoire, de 272, 5 millions de Francs CFA octroyés par le Japon. Le don de la République du Japon, si l’on en croit l’ambassadeur Hiroshi kawamura vise à « l’amélioration de l’équipement pour le procédé d’impression et la numérisation des archives et de la snpeci ». La remise de ce chèque, qui concerne également le projet d’aménagement de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise, a réuni, en plus du ministre des Affaires étrangères, d’autres membres du gouvernement. Il s’agit du ministre des infrastructures économiques Amédé Kouakou, du ministre de l’économie numérique, de la communication et de la poste Bruno Koné et du directeur général de Fraternité Matin Venance Konan.
Ces différents dons du Japon, de la Chine et des Etats Unis manifestent de la solidité des relations qui lient la Côte d’Ivoire à la communauté internationale. Celle-ci apporte son soutien constant au gouvernement ivoirien pour appuyer sa politique de relance économique et de bonne gouvernance. Cet intéressement pour la République de Côte d’Ivoire vient sans doute de sa forte croissance saluée par l’ensemble des institutions financières internationales. Le pays a maintenant le devoir d’utiliser à bon escient tous ces dons afin de consolider la confiance qu’on lui témoigne.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : Des sapeurs-pompiers tabassés par la population à Abobo

Soir info-journal-du16-03-2018

Côte d’Ivoire : Adjoumani charge à nouveau les « politiciens alimentaires » du RHDP