in

Nordahl Lelandais : reprise de l’audition, qu’a-t-il dit aux juges ?

Dans l’affaire Maëlys pourrait-il avoir de nouvelles révélations devant le juge ? L’audition de Nordahl Lelandais ce lundi 19 mars est très attendue à la fois par la justice et par les parents de victimes.

Aveux devant Juge Lelandais

Après le fiasco du 22 février, l’interrogatoire de ce jour ne devrait surtout pas rater. La fragile santé psychologique du présumé meurtrier dans l’affaire Maëlys demeurait la principale source d’inquiétude à côté de son manque de collaboration.

Comme il avait promis de parler bientôt, il y avait des motifs de voir la vérité éclater, dans toute sa splendeur et son horreur aussi.
Reporté il y a environ un mois pour laisser le prévenu le temps de bien récupérer de ses traitements, l’audition de Nordahl Lelandais a repris ce lundi 19 mars. Depuis plusieurs heures, le meurtrier présumé fait face aux juges dont le procureur de la République de Grenoble, le magistrat Jean-Yves Coquillat. Qu’a-t-il dit au procureur pour l’heure alors que la pause déjeuner vient de s’achever ?

Le contexte de l’interrogatoire de ce lundi

Nordahl Lelandais, le présumé meurtrier dans le dossier Maëlys de Araujo est devant la justice ce lundi matin après ses aveux du 14 février dernier. Plusieurs semaines après la première audition ratée, l’ancien maître-chien était attendu au tribunal de Grenoble pour livrer toute la vérité. Le 22 février, lorsque l’audition s’est brusquement interrompue parce qu’il n’arrivait pas à prononcer un seul mot à cause de son traitement médical, Nordahl Lelandais a promis parler bientôt. Ce que le public attend, ce n’est pas que de parler, mais de dire toute la vérité. Si le prévenu refuse de se livrer, la science pourrait l’y contraindre avec des preuves indubitables. Comme le meurtrier avait été confondu le 14 février, par le sang de Maëlys découvert par la gendarmerie dans le coffre de sa voiture, il pourrait encore une fois être contraint de cracher le morceau. Le quotidien France Info affirme que les juges disposeraient, peut-être, des derniers résultats d’analyses de la police scientifique ainsi que de quelques conclusions partielles. Les juges, pour mettre davantage la pression sur Nordahl Lelandais, auraient bien pu les lui présenter avant le début de l’audition.

Une première partie dont rien n’aurait filtré

L’audition de Nordahl Lelandais aurait commencé il y a plusieurs heures. Depuis 10 heures plus précisément le meurtrier présumé est entendu par les juges d’instruction en charge du dossier Maëlys de Araujo. Des sources bien introduites dans cette affaire révèlent que Nordahl Lelandais a promis qu’il répondrait à toutes les questions posées par les magistrats. Il promet de donner sa version des faits, sans faux fuyants. Ce qui est de bon augure pour l’avancée de l’enquête et pour les parents de Maëlys. Pour l’heure, rien n’a filtré de cette audition, mais la longueur de celle-ci laisse présager un très grand déballage.

L’avocat de Nordahl Lelandais continue de garder le silence

A 14 heures, les magistrats ont observé la pause déjeuner réglementaire pour permettre à toutes les parties de récupérer. A la pause, non plus, aucune information n’est tombée dans l’oreille des médias, encore moins du public. Il faudra attendre la fin de l’interrogatoire pour savoir ce qui s’est dit entre les juges et l’assassin de Maëlys. De son côté, l’avocat de Nordahl Lelandais aurait esquivé les micros à lui tendus, à la sortie de la première partie de l’interrogatoire. Depuis plusieurs semaines, Me Jakubowicz n’a fait aucune déclaration à la presse, sans doute pour obéir à une certaine stratégie défensive.
A l’heure actuelle tout le monde se demande ce que Nordahl Lelandais est bien en train de dire aux juges d’instruction. Quelles confidences leur a-t-il faites ? Parle-t-il à cœur ouvert comme c’était prévu ou joue-t-il encore au funambule ? A-t-il aussi avoué le meurtre d’Arthur Noyer ? Pour avoir la réponse à toutes ces questions, l’on devrait attendre encore un peu. L’audition vient de reprendre après la pause déjeuner consacrée aux différentes parties. Pour l’instant l’on ne sait pas encore quand elle prendra fin pour faire toute la lumière sur cette affaire Maëlys.

Mali : Pourquoi la visite du Premier Ministre à Kidal n’aura pas lieu ?

Braquage Côte d'Ivoire BRINKS/CODIVAL

Côte d’Ivoire : braquage stupéfiant d’un fourgon de Brinks près de Tanda