in

Côte d’Ivoire : le bilan du braquage du fourgon blindé à Tanda s’alourdit

A Tanda, ville située dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, les populations sont encore sous le choc après le braquage d’un fourgon blindé affilié au transfert de fonds.

Braquage d’un véhicule de transfert de fonds à Tanda, dans le nord-est ivoirien. Selon le dernier bilan annoncé officiellement, l’attaque a fait 1 mort et deux blessés, alors qu’aucune perte en vie humaine n’avait été enregistrée dans les premières heures.

Un véhicule de transfert de fonds a été attaqué en Côte d’Ivoire par des individus lourdement armés non encore identifiés. Le braquage s’est déroulé dans le département de Tanda qui se trouve dans le nord-est du pays. Selon les premiers témoignages que nous avons reçus, les braqueurs dont le nombre n’est pas encore connu ont tendu une embuscade dans la journée du lundi au fourgon blindé qui roulait sur l’axe Kounfao Tanda. Venus à bord d’un véhicule benne, les braqueurs ont barré la route au véhicule de transfert de fonds qui n’a pas pu éviter le choc avec le poids lourd. Les braqueurs lourdement armés ont aussitôt ouvert le feu sur les occupants, blessant mortellement l’un des trois occupants du fourgon blindé. Selon le témoignage rendu par une victime de l’attaque blessée au bras, c’est au moment où les braqueurs tentaient d’asperger à l’essence leur véhicule qu’ils ont tenté de sortir. Mais ces derniers se feront mitraillé par les braqueurs qui selon les témoignages que nous avons reçus n’ont pas réussi à s’emparer du butin en raison de l’arrivée des renforts sur le lieu de l’attaque. Bilan actuel de cette tentative de braquage, un mort et deux blessés pour l’instant hors de danger selon les médecins. Les habitants du village de Koto Gwanda qui se trouve à proximité du lieu de l’attaque, furent les premières personnes à porter secours aux occupants du fourgon blindé attaqué par des bandits dans la journée du lundi.

Un coup soigneusement préparé

« Nous étions là, et soudainement nous voyons des véhicules qui font demi-tour…un homme moto qui revenait des lieux de l’attaque nous a demandé d’aller les secourir. Comme nous n’avions pas d’arme, nous avons donc décidé d’interpeller la gendarmerie de Kounfao pour venir les secourir. Deux gendarmes étaient sur les lieux avec nous mais ils n’avaient pas d’arme sur eux, donc ils ne pouvaient rien faire. C’est ainsi qu’ils sont venus voir certains villageois pour savoir s’ils avaient des armes de chasse pour aller prêter main forte aux occupants du véhicule attaqué sur l’axe Kounfao Tanda. Nous sommes donc partis à moto pour les secourir, il y’avait un véhicule de type benne non immatriculé remplie de sable. Lorsqu’ils ont vu le véhicule de transfert de fonds approcher les lieux, les braqueurs qui étaient dans le poids lourds ont barré la route au fourgon qui n’a pu éviter la collision avec le camion non immatriculé. Cette attaque de fourgon blindé n’est pas la première du genre en Côte d’Ivoire. L’année dernière, au mois d’octobre, un fourgon de la SOTRA (société de transport abidjanais) avait été attaqué dans la commune de Port-Bouet. Les braqueurs avaient emporté la somme de 23 millions de Francs Cfa avant d’être par la suite mis aux arrêts par les forces de l’ordre. Après enquête, un machiniste qui travaillait pour la société de transport a été arrêté pour complicité avec les braqueurs.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

10 joueurs les plus riches

Les 10 joueurs les mieux payés et riches en ligue 1

Affaire Maëlys : les explications fournies par Nordahl Lelandais aux juges