in

Marche de l’opposition en Côte d’Ivoire : le PDCI dans les rues ?

La marche de l’opposition en Côte d’Ivoire prévue pour le jeudi 22 mars à Abidjan rassemblera probablement beaucoup plus de monde qu’on l’aurait pensé.

Dans un communiqué diffusé mercredi sur les réseaux sociaux, le comité de veille du PDCI RDA aurait appelé tous les militants du plus vieux parti politique ivoirien à rejoindre les 15 partis d’opposition censés manifester dans la capitale ivoirienne pour exiger le départ de Youssouf Bakayoko.

La marche de l’opposition en Côte d’Ivoire verra probablement la participation de certains militants du PDCI RDA, du moins si l’on en croit un communiqué du comité de veille. Selon ledit communiqué diffusé sur les réseaux sociaux mercredi, le comité de veille du parti d’Henri Konan Bédié prêtera main forte à l’opposition dans sa lutte pour la réforme de la CEI. Si cette réforme est l’évidence impossible avant la tenue des sénatoriales, les jours de Youssouf Bakayoko semblent être probablement comptés à la tête de la commission électorale indépendante. Dans leur adresse, les membres du comité de veille ont appelé toute la population ivoirienne à se joindre à cette grande marche de l’opposition ivoirienne prévue pour le jeudi 22 mars à Abidjan. Avant la tenue de cette marche, rappelons que plusieurs partis d’opposition qui siégeaient au sein de la CEI ont annoncé le retrait de leurs membres au sein de la CEI, resserrant ainsi l’étau autour de Bakayoko Youssouf et son équipe. A l’instar de l’opposition ivoirienne, certains cadres du PDCI souhaitent à l’évidence une réforme de l’organe électoral ivoirien avant la tenue des élections municipales et régionales prévues pour cette année. Mais aucune date n’a encore été indiquée par la CEI concernant la tenue de ces deux scrutins cruciaux pour la prochaine présidentielle qui aura lieu en octobre 2020.

Un communiqué à prendre avec des réserves ?

« Nous, membres du comité de veille du Pdci Rda, appelons tous les partis politiques qui ne sont pas ou plus d’accord avec le régime cynique de rattrapage ethnique de sortir massivement pour faire barrage au passage en force du gouvernement pour les élections locales en cours dans notre pays. Car l’état de droit et la démocratie en dépendent. Nous demandons à toute la population ivoirienne à une mobilisation massive pour la marche de demain jeudi, à l’appel de l’opposition. Il convient de demander à tous les partis politiques qui ont des représentants dans la CEI, de les retirer sans conditions, et si ces derniers refusent d’obtempérer sous un argument fallacieux d’avoir prêté serment et donc ils travaillent pour le pays, il faut que les partis concernés adressent un courrier officiel pour dire à l’institution que ces personnes ne peuvent plus siéger en leur nom, ni pour leur compte. ». Ceci est un extrait du communiqué attribué au comité de veille du PDCI ce mercredi sur les réseaux sociaux. Rappelons que par voie officielle, aucun responsable du parti n’est venu confirmer la véracité de ce communiqué appelant les militants PDCI à prendre les rues demain pour exiger la démission de Youssouf Bakayoko. L’information est donc à prendre avec la plus grande réserve. Quoi qu’il en soit, la marche de l’opposition prévue jeudi 22 mars est quant à elle une certitude.

Côte d’Ivoire : l’Ambassadeur Agalawal se « jette à l’eau » le 14 avril

Nicolas Sarkozy : mise en examen sous contrôle judiciaire