in

Aude : prise d’otage dans un supermarché, 1 mort et 1 policier blessé

Une prise d’otage est actuellement en cours dans l’Aude, plus précisément dans un supermarché de Trèbes.

Dans la matinée de ce vendredi vers 11h15, un homme a pénétré dans un supermarché Super U et peu de temps après plusieurs coups de feu ont été entendus. Selon les premières informations pour le moment disponibles, le GIGN est déjà en route pour le supermarché où se réfugie le preneur d’otage qui selon certaines sources a été tué une personne.

La prise d’otage dans l’Aude a démarré selon les témoignages ce vendredi matin aux environs de 11h. Selon les premières informations disponibles, un homme a d’abord ouvert le feu sur quatre éléments du CRS de Marseille : « 4 collègues de la Crs 53 rentraient sur le cantonnement de la Crs 57 Carcassonne d’un footing. Suivis par une voiture, l’individu a sorti une arme et a fait feu 5 fois. Collègue blessé à l’épaule. Par contre prise d’otage en cours à Trèbes. », nous explique l’UNSA dans un tweet. D’après les témoignages, les quatre CRS ont été pris pour cible à l’avenue Leclerc. Selon une source policière, l’homme qui les suivait discrètement en voiture aurait en réalité essayer de les écraser. Finalement, l’individu sortira son arme pour ouvrir le feu sur les quatre policiers en civil qui faisaient une séance de footing. Selon les informations dont nous disposons, l’agent de police touché à l’épaule serait hors de danger d’après les premières sources. La prise d’otage dans l’Aude a toutefois fait une première victime. Selon une information transmise par Eric Ménassi, le maire de Trèbes, le boucher du supermarché où a lieu la prise d’otage a été tué mais aucune précision n’est encore faite concernant les circonstances de sa mort. Dans un tweet, la préfecture de l’Aude a interdit l’accès au secteur du supermarché U en raison de l’opération en cours pour mettre fin à cette prise d’otage. D’après certaines sources, le preneur d’otage aurait déjà revendiqué son appartenance au groupe terroriste Daech.

Des déclarations sur la prise d’otage dans l’après-midi

Pour cette opération, nous apprenons le BRI, le Raid et le GIGN sont déjà mobilisés. Le ministre de l’intérieur Gérard Collomb sera d’un moment à l’autre sur les lieux de la prise d’otage : « je me rends immédiatement sur les lieux », a déclaré le ministre sur son compte Twitter. Le Parquet antiterroriste s’est déjà saisi de l’enquête sur cette attaque dans l’Aude ce vendredi matin. Des déclarations seront sans doute faites dans l’après-midi pour donner de plus amples informations sur l’identité du preneur d’otage et dresser le bilan de cette prise d’otage pour l’heure estimé à 1 mort et un blessé qui est hors de danger. A l’instar de plusieurs puissances mondiales engagées dans la lutte contre le terrorisme, la France vit constamment sous la menace d’attaques terroristes depuis quelques années. L’une des priorités du quinquennat d’Emmanuel Macron consistera donc à réussir là où son prédécesseur a eu du mal, à savoir gagner le pari de la lutte contre le terrorisme, un combat qui s’annonce difficile puisque des français rejoindre de plus en plus les rangs djihadistes.

Nicolas Sarkozy sur TF1 : défend l”«honneur» de la France

Gervinho prêt à rejoindre Rudi Garcia