in

Parti unifié RHDP : le jeu trouble du PDCI

Le parti unifié qui donnera officiellement lieu au RHDP bute sur plusieurs obstacles depuis le début de la nouvelle année.

En dépit d’une rencontre entre les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, les deux principaux alliés au pouvoir depuis 2011 ne se sont toujours pas entendus sur une feuille de route pour ce mariage tant attendu. Si au RDR on parle d’une seule voix, au PDCI des voix s’élèvent de plus en plus pour remettre en cause la nécessité de cette alliance avant la date de la prochaine présidentielle.

Le parti unifié RHDP semble être une priorité pour le RDR, mais à l’évidence pas pour le PDCI, du moins selon certains cadres de ce parti. Malgré la mise en place du Haut Comité composé de responsables politiques issus des différents partis de la coalition, les lignes n’ont que très peu bougé concernant la mise en place du parti unifié en Côte d’Ivoire. Au mois de janvier, la jeunesse PDCI a même empêché une réunion du Haut Comité qui devait se tenir à Cocody au siège du parti, signe évident qu’il y’a encore des hostiles au RHDP dans le camp du président Henri Konan Bédié. Officiellement, le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire n’a toujours pas tourné le dos à la mise en place du parti unifié. Mais les langues se délient de plus en plus au PDCI pour remettre en cause la ligne adoptée par le président Bédié, à savoir la mise en place du RHDP. En Juin 2017, Henri Konan Bédié avait déclaré lors d’une interview que le RHDP aura son candidat en 2020, et que ce candidat serait issu des rangs du PDCI, une promesse à laquelle le sphinx de Daoukro n’a pas encore renoncé officiellement. A la lumière de cette déclaration du président Bédié, on comprend que la mise en place du parti unifié passe manifestement avant la tenue de la présidentielle de 2020 qui selon lui portera le PDCI au pouvoir. Mais nombreux sont les cadres au sein du PDCI qui privilégient l’alternance en 2020 à la mise en place du parti unifié.

Alternance d’abord, selon certains cadres PDCI

Le secrétaire exécutif en chef du parti, le professeur Maurice Kacou Guikahue et Jean-Louis Billon (secrétaire exécutif du PDCI), estiment que la priorité du moment est le retour du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire en 2020, l’alternance étant reléguée en seconde position. Ces deux cadres du parti sont le porte-flambeau d’une tendance qui se fait de plus en plus entendre au sein du PDCI, une tendance qui milite beaucoup plus pour le retour du PDCI au pouvoir que pour la mise en place du parti unifié. Et toujours au sein du PDCI, il y’a ceux qui militent pour la mise en place du parti unifié avant la tenue de la prochaine présidentielle. Le porte-parole en chef du parti, le ministre Kobenan Adjoumani, s’inscrit dans cette logique. Mais sa position lui a valu de nombreuses remarques déplacées au sein de son parti, certains l’accusant par moment d’avoir trahi le PDCI pour être au service du RDR, des allégations formellement démenties par le porte-parole en chef du parti démocratique de Côte d’Ivoire. Si le décor est planté pour la mise en place du parti unifié, le PDCI n’a pas encore affiché son unanimité autour de la question de la mise en place du RHDP.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Qui est vraiment Laeticia Hallyday ?

Lelandais affaire Maelys

Affaire Maëlys : que ne dit pas Nordahl Lelandais ?