in

Côte d’Ivoire : qui contrôlera le premier sénat ivoirien ?

Les premières élections sénatoriales en Côte d’Ivoire ont eu lieu la semaine dernière, des élections remportées à la grande majorité par le RHDP, l’actuelle coalition au pouvoir depuis 2011.

Les 76 postes électifs, l’alliance des houphouëtistes s’est attribuée 50 sièges au sénat tandis que les 16 autres fauteuils ont été raflés par les candidats indépendants.

Les résultats définitifs des élections sénatoriales 2018 en Côte d’Ivoire sont désormais connus. La commission électorale indépendante dirigée par Youssouf Bakayoko a rendu public les chiffres définitifs du tout premier scrutin sénatorial qui se tient en Côte d’Ivoire. Sans surprise, le parti au pouvoir, représenté à ces élections par la liste RHDP, s’est attribuée 50 sièges sur les 76 postes électifs à ce scrutin. Selon les chiffres indiqués par la commission électorale, ce sont 7010 personnes qui avaient été inscrites sur les listes électorales pour ces sénatoriales 2018 en Côte d’Ivoire. Comme au Parlement, la majorité des personnes qui siégeront au Sénat seront des hommes. Très de peu femmes ont pu s’imposer lors de ce scrutin sénatorial qui a eu lieu le samedi 24 mars dernier en Côte d’Ivoire. Selon la commission électorale indépendante, le taux de participation à ces sénatoriales s’établit 87,59%. Sur les 7010 personnes inscrites sur les listes, 6140 ont voté à l’occasion de ce scrutin. Sur les 5955 suffrages exprimés samedi dernier, la coalition RHDP a obtenu selon les chiffres 4 663 voix, représentant 78,30 % des suffrages exprimés. Le RHDP s’attribue à lui tout 50 des 76 sièges électifs à ces élections sénatoriales en Côte d’Ivoire. La première chambre de Sénat qui suscite tant la controverse sera sans les partis d’opposition ivoirienne. Le jeudi 22 mars dernier, l’opposition ivoirienne avait organisé une marche pour visant à faire pression sur le gouvernement pour une réforme de la CEI avant les sénatoriales, des manifestations marquées par plusieurs interpellations. Pour avoir boycotté ces élections sénatoriales, les partis de l’opposition ivoirienne ne siègeront pas dans cette chambre cette année. Mais le RHDP, grand victorieux du scrutin aura tout de même face à lui des opposants issus de la liste des indépendants.

Les indépendants créent la surprise aux sénatoriales en Côte d’Ivoire

Lors des sénatoriales, les indépendants ont créé la surprise en raflant 16 sièges sur les 76 postes électifs mis en jeu à la faveur du scrutin du 24 mars dernier. Les 16 fauteuils représentent selon la commission électorale 21,70% des suffrages exprimés, soit 1 292 voix obtenues. La surprise a été encore plus grande lorsque les indépendants ont battus des candidats RHDP à Yamoussoukro (fief du PDCI) et à Bouaké (l’un des fiefs du RDR), deux villes pourtant acquises aux deux alliés depuis des années. A côté de 76 nouveaux sénateurs élus, rappelons que conformément aux dispositions de la nouvelle constitution ivoirienne, il est inscrit dans les prérogatives du président de la République la nomination d’un tiers des membres du sénat. Le chef d’Etat est très attendu sur ces prochaines nominations, d’autant plus qu’il dirige depuis 2011 le pays avec son allié du PDCI. Toute la question qui se pose désormais, c’est de savoir si le chef d’Etat ivoirien nommera quelques proches issus du PDCI, d’autant plus que l’ambiance entre les deux alliés s’est crispé ces dernières semaines avec des sorties médiatiques musclées de part et d’autres.

Afrique Infos News : manifestations au Ghana contre un accord de défense avec les USA

Double personnalité Lelandais

Nordahl Lelandais : les surprenantes révélations sur sa vie secrète