in

Sénatoriales en Côte d’Ivoire : le sénateur indépendant de Yamoussoukro rejoint le PDCI

Le candidat indépendant qui avait privé le RHDP de son siège de sénateur à Yamoussoukro a offert sa victoire au PDCI RDA.

Kouamé Loukou Léon, alors élu sénateur à la faveur des élections sénatoriales du 24 mars dernier en Côte d’Ivoire, était à Daoukro pour rencontrer le président Henri Konan Bédié. L’objet de sa visite transmettre sa victoire au parti démocratique de Côte d’Ivoire et se mettre par la même occasion à la disposition de son parti pour les futures batailles à venir.

Les sénatoriales en Côte d’Ivoire ont été sanctionnées par une large victoire du RHDP mais certains sièges clés avaient échappés à la coalition. Contre toute attente, les candidats indépendants se sont imposés dans les villes de Yamoussoukro, fief du PDCI, et aussi à Bouaké, la seconde grande ville du pays devant le RHDP. Mais cette défaite de l’alliance houphouëtiste ne signifie pas pour autant la défaite du PDCI puisque le vainqueur des sénatoriales à Yamoussoukro, le candidat Kouamé Loukou Léon, est allé offrir sa victoire au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire. Accompagnée d’une délégation, le sénateur de la capitale politique ivoirienne s’est rendu à Daoukro où il a rencontré Henri Konan Bédié, le président du parti houphouëtiste, pour lui présenter sa victoire à ce scrutin : « Je me suis porté candidat indépendant pour le Pdci-Rda, pour vous Monsieur le président. Des cadres m’ont demandé de faire acte de candidature. Je suis venu vous remettre la victoire. Je suis à votre entière disposition Monsieur le président. Donnez des instructions, des orientations, nous vous suivrons », peut-on lire les propos du sénateur de Yamoussoukro fraîchement élu dans les colonnes de nos confrères du Nouveau Réveil. Si le RHDP a perdu les sénatoriales dans la capitale politique, le PDCI lui récupère en revanche son siège dans la capitale politique après une défaite qui avait jeté de l’huile sur le feu entre les deux alliés. Après la victoire des indépendants à Yamoussoukro et à Bouaké, les deux partis s’étaient mutuellement rejetés la faute, preuve que les tensions au sein du RHDP existe toujours en dépit de la volonté affichée des deux présidents, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié d’aller vers le parti unifié.

La présidence du sénat, enjeu des prochaines présidentielles

Concernant la présidence du sénat, la bataille se jouera encore entre les deux alliés du RHDP. Si le parlement est contrôlé par un député issu du RDR, le PDCI entend lui se donner les moyens de prendre le contrôle du sénat. Ahoussou Jeannot Kouadio, l’un des responsables du parti d’Henri Konan Bédié, a déjà proposé sa candidature pour ce poste. D’ici deux semaines seront connus la liste intégrale des sénateurs qui siègeront dans la capitale politique, étant donné que le président de République, conformément à la Nouvelle Constitution doit ensuite nommer un tiers des membres du sénat. Ces nominations suscitent de nombreuses interrogations d’autant plus que certains se demandent si le président nommera uniquement des personnalités issues de son parti. Quant à la présidence du sénat, elle est revêt un enjeu majeur pour les futures échéances présidentielles en Côte d’Ivoire, des échéances marquées par de nombreuses incertitudes concernant la possibilité d’une candidature unique du RHDP pour la seconde fois de l’histoire après celle de 2015.

Aveux Lelandais dans affaire Noyer

Arthur Noyer : enfin les aveux de Lelandais

David Hallyday : quand le fils veut marcher dans les pas du père