in

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro dans une nouvelle affaire d’écoute

On se souvient tous des tensions qui étaient nées entre la Côte d’Ivoire et le Burkina en septembre 2015 après le putsch militaire manqué au Faso, notamment en raison du scandale des écoutes téléphoniques.

Guillaume Soro se retrouve de nouveau au centre d’une nouvelle affaire d’écoutes, après celle de 2015 qui avait empoisonné les relations entre la Côte d’Ivoire et son voisin du Burkina Faso. En marge d’une réunion entre les cadres du RDR, un nouvel enregistrement avait fuité, un enregistrement où l’on entend clairement le président de l’Assemblée Nationale émettre quelques réserves sur la mise en place du parti unifié.

Au cœur de l’actualité politique en Côte d’Ivoire, une nouvelle affaire d’écoutes impliquant à nouveau Guillaume Soro, le président de l’Assemblée Nationale. Le président de l’Assemblée Nationale ainsi que plusieurs cadres du RDR étaient jeudi dernier en réunion au siège du Rassemblement Des Républicains. Accueilli chaleureusement par sa famille politique lors de son arrivée, Guillaume était pour certains la vedette de cette réunion qui s’est déroulée en présence du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, de la secrétaire générale du parti Kandia Camara et bien d’autres personnalités importantes du RDR. Si la réunion s’est déroulée dans une ambiance fraternelle et conviviale, la diffusion quelques jours plus tard d’un enregistrement audio impliquant Guillaume Soro a relancé la polémique autour de la création du parti unifié. Dans bande audio enregistrée clandestinement, on entend l’ancien premier ministre aujourd’hui président de l’Assemblée Nationale émettre quelques réserves sur le projet d’unification du RHDP : « L’actualité politique ces dernières semaines a bien montré le trouble qu’il y a sur la question du RHDP, du parti unifié. Je pense qu’il faut que nous ayons un cadre formel pour examiner cette question de façon approfondie. Parce que telles que les choses se présentent, il y a le sentiment bien réel que le RDR court, coûte que coûte, derrière le parti unifié et les autres temporisent. Or ce sont les autres qui, normalement, devraient courir derrière le RDR pour un parti unifié ».

Scénario d’un affrontement en 2020

Cette bande audio diffusée quelques jours avait été dénoncée sur un air empreint d’une certaine ironie par Guillaume Soro depuis son compte Twitter : ‘‘Han! Donc les réunions aussi importantes du RDR on enregistre les gens! La politique est vraiment politique !’’. Ces réserves émises par le président de l’Assemblée Nationale se fondent sur les récentes tensions entre les deux alliés concernant le ton à suivre pour la mise en place du parti unifié. Si le RDR s’empresse d’aller vers l’union, notamment avant les échéances électorales de 2020, l’allié du PDCI semble moins réticent à cette idée de la fusion avant la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Depuis quelques semaines, une tendance pro-alternance avant le parti unifié se fait de plus en plus entendre au sein du plus vieux parti politique ivoirien. Le scénario d’un affrontement entre les deux alliés lors du prochain scrutin présidentiel n’est plus à exclure car la mise en place du parti unifié ressemble pour l’heure beaucoup plus à un rêve qu’une réalité dans les faits.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Procès Hallyday : tension et chaudes répliques au tribunal de Nanterre

Constitution Ivoirienne

Côte d’Ivoire : sept points pour comprendre la constitution ivoirienne