in

Nordahl Lelandais n’est pas le meurtrier d’Adrien Mourialmé

Cité dans près d’une dizaine d’affaires de disparitions, Nordahl Lelandais vient d’être innocenté dans un dossier de disparition qui remonte à juillet 2017.

Déjà inculpé pour deux meurtres, à savoir celui de Maëlys et du caporal Arthur Noyer, Nordahl Lelandais vient d’être blanchi dans des nombreuses affaires de disparitions non élucidées dans lesquelles il est fortement soupçonné. Après avoir effectué des vérifications, le Parquet d’Anecy a annoncé ce jeudi que la piste de l’ancien militaire de 35 ans avait été abandonnée dans l’enquête sur la disparition d’Adrien Mourialmé, un cuisinier belge qui n’avait plus donné signe de vie depuis juillet 2017.

Nordahl Lelandais est le meurtrier de Maëlys et du caporal Arthur Noyer, mais l’ancien militaire n’est pas impliqué dans la disparition d’Adrien Mourialmé, un jeune cuisinier belge porté disparu en juillet 2017 : « Les vérifications ont été effectuées dans le cadre de l’instruction actuellement en cours pour la disparition d’Adrien Mourialmé. Aucun élément ne permet en l’état d’impliquer Nordahl Lelandais », a déclaré ce jeudi à l’AFP le Parquet d’Anecy. Afin de pouvoir se mettre à son propre compte et lancer sa propre société, ce jeune cuisinier belge de 24 ans avait débarqué en France où il travaillait dans un restaurant de Talloire-Montmin. Mais depuis le 5 juillet dernier, Adrien Mourialmé reste introuvable et injoignable, lui qui avait l’habitude d’échanger au téléphone avec sa mère a soudainement plongé dans un silence inquiétant. Trois jours plus tard, le Parquet d’Anecy ouvrira une information judiciaire concernant la disparition du jeune cuisinier belge de 24 ans. Mais à en croire le Parquet, Nordahl Lelandais, soupçonné d’être impliqué dans plusieurs affaires de disparitions, ne serait pas le meurtrier d’Adrien Mourialmé. Rappelons qu’à cette même époque, l’ancien militaire de 35 ans avait essayé d’attenter à la vie de son ex-petite amie, c’est-à-dire un mois avant l’affaire Maëlys. Innocenté dans l’affaire Lucas Tronche, l’ancien militaire de 35 ans évite un nouvel imbroglio judiciaire avec cette décision rendue ce jeudi par le Parquet d’Anecy. Mais le meurtrier de Maëlys cache encore de nombreux secrets aux enquêteurs et n’en a pas encore fini avec la justice.

Nordahl Lelandais et ses mystères

L’affaire Lelandais cache encore de nombreux mystères. Si l’ancien militaire est passé aux aveux concernant le meurtre de la fillette de 9 ans, officiellement on ignore toujours les circonstances de ce meurtre. Mais le 14 février dernier, Nordahl avait laissé entendre que Maëlys avait été tuée accidentellement. Mais cette hypothèse n’est à ce jour ni infirmée ni confirmée par les enquêteurs, puisque l’autopsie réalisé sur les restes de la fillette avaient indiqué qu’elle avait eu la mâchoire brisée, probablement dû à un violent coup reçu au cou. Dans l’affaire Arthur Noyer, Lelandais n’a toujours pas dit dans quelles circonstances il avait tué le jeune caporal de 22 ans en avril 2017, des mystères auxquels s’ajoutent ceux des disparitions où l’ancien militaire est soupçonné. La cellule Ariane mise en place en janvier permettra sans doute d’en savoir plus sur ces nombreuses disparitions dans les mois à venir.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Sénat en Côte d’Ivoire : Ahoussou Jeannot élu président de l’institution

Ahoussou Jeannot président du Sénat : un pas vers le parti unifié ?