in

Affaire Debordo Lamine Sangaré : manque de professionnalisme ou mauvaise foi ?

L’affaire du cachet non payé entre Debordo Leekunfa et son promoteur Lamine Sangaré alimente toujours les débats sur la toile.

Debordo Leelunfa a donné un concert explosif le 31 mars dernier au palais de la culture mais tout ne s’est passé sur des roulettes comme l’avait prévu l’artiste. Le promoteur du concert, Lamine Sangaré, n’a jusqu’à ce jour, pas encore réglé le reste du cachet du DJ ivoirien. Ce dernier avait donc fait arrêter son promoteur qui a été conduit au Parquet, mais celui-ci sera libéré plus tard par ‘‘deux avocats’’ commis par sa famille. L’affaire du cachet non payé a fait réagir la toile et de nombreux artistes ivoiriens dont les réactions sont partagées entre manque de professionnalisme et mauvaise foi du promoteur.

L’affaire du cachet non payé en intégralité entre Debordo Leekunfa et son promoteur Lamine Sangaré continue toujours de faire la une de l’actualité culturelle en Côte d’Ivoire. Le 31 mars dernier, le concepteur du Pikimin et de Robot Macador avait donné un concert mémorable devant des milliers de fans au palais de la culture. Si l’ambiance était au rendez-vous et que l’artiste a assuré le show comme on le dit, le spectacle a été toutefois entaché d’une brouille entre Debordo Leekunfa et le promoteur du spectacle Lamine Sangaré. Le cachet du concert initialement annoncé, à savoir les 50 millions de francs Cfa, est une information qui a été démentie par le concepteur du Robot Macador. Le cachet qu’il aurait dû toucher pour ce spectacle s’élevait en réalité à 25 millions de Francs Cfa. Une première partie du cachet, à savoir 10 millions de francs Cfa, avait été remise à l’artiste ivoirien. Quant au reste du cachet, il aurait dû être perçu par l’artiste trois jours avant son spectacle, du moins si l’on se fie aux affirmations de Debordo lui-même. Mais Lamine Sangaré n’a hélas pas pu honorer ce rendez-vous comme prévu, une situation qui le conduira tout droit au Parquet où il a été placé en garde-à-vue selon Leekunfa. Mais le promoteur Lamine Sangaré sera finalement libéré, promettant dans une vidéo de trouver les voies et moyens pour régler cette histoire avec l’artiste.

Le manque de professionnalisme de Debordo ?

Pour rappel, l’artiste Debordo Lekunfa n’est pas à sa première brouille avec les promoteurs d’évènements. En 2013, lors d’un concert au palais de la culture, l’artiste Dj avait été confronté à une situation similaire. Pour certains, cette situation est due à un manque de professionnalisme de Debordo Leekunfa qui avait manifestement voué une confiance aveugle en son promoteur. Si Serge Beynaud se classe parmi ceux qui pointent du doigt le manque de professionnalisme du Dj, Claire Bahi estime elle pour sa part que le promoteur du spectacle a fait preuve de mauvaise foi en refusant de payer le reste du cachet de l’artiste. En décembre dernier, Dj Arafat avait été confronté à un problème similaire avec le promoteur d’un concert qu’il devait donner à Dakar, concert qui n’aura finalement pas lieu puisque le Yoro a refusé de monter sur scène, ayant constaté le non-respect du contrat par le promoteur, du moins selon ses dires.

Corée du Sud : l’ancienne présidente condamnée à 24 ans de prison

Virus Sida Vih Hiv

VIH-SIDA : Infection du virus, traitement et futur vaccin