in

Parti unifié : Billon, Bictogo, KKB et Meité Sindou à couteaux tirés

Le parti unifié continue de diviser les acteurs des deux principales formations politiques engagées dans ce processus, à savoir le RDR et le PDCI.

Le parti unifié était au centre du débat RFI entre Jean-Louis Billon, Kouadio Konan Bertin dit KKB, Adama Bictogo et Meité Sindou le conseiller de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée Nationale ivoirienne. Les quatre responsables politiques ivoiriens ont tenu quasiment quatre différents discours sur le plateau d’Alain Foka, des discours qui témoignent de la tension et des difficultés qui environnement la mise en place du RHDP.

La mise en place du parti unifié avant l’échéance électorale de 2020 sera-t-elle possible ? Les sentiments semblent en tout cas partagés sur la question qui fait l’objet de tensions entre certains cadres RDR et PDCI. On se souvient il y’a de cela quelques semaines, la sortie musclée d’Adama Bictogo contre Jean-Louis Billon qu’il a qualifié de politicien alimentaire, et plus récemment des réserves du président de l’Assemblée Nationale concernant la mise en place du RHDP. Le dimanche 8 avril, quatre responsables politiques issus des deux principaux partis politiques au sein de la coalition, Adama Bictogo et Meité Sindou pour le RDR, puis Jean-Louis Billon et Kouadio Konan Bertin dit KKB pour le PDCI, étaient sur le plateau de RFI pour débattre de la question. En dépit de la volonté commune affichée par les présidents Bédié et Alassane Ouattara d’aller vers le parti unifié, les agendas cachés des uns et des autres pour 2020 présagent un possible divorce au sein de l’alliance avant la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. L’ancien ministre du commerce a défendu sa même position concernant le calendrier à suivre pour la mise en place du RHDP : « on a eu à rencontrer toutes les parties composantes du PDCI. Et toutes nous ont dit clairement ‘‘nous voulons rester PDCI RDA parce que nous avons plus de 70 ans, nous sommes le parti fondateur de la République de Côte d’Ivoire…Nous sommes un parti politique n’a de buts que l’exercice du pouvoir d’Etat donc nous allons présenter un candidat…Pour nous, il n’y a pas besoin de se précipiter (sur le parti unifié, ndlr)… le président Bédié a été clair là-dessus, il a dit le parti unifié c’est une autre étape ». Prenant le contrepied de cette position, Bictogo soutient que la mise en place du parti unifié doit plutôt se faire conformément à l’appel de Daoukro. Pour illustrer sa position Bictogo est revenu sur la chute du discours tenu par Henri Konan Bédié à l’occasion de l’appel de Daoukro : « le double objectif de mon soutien à ta candidature, mon jeune frère, d’abord assurer le succès du RHDP aux élections… ensuite aboutir à un parti unifié PDCI-RDR ».

Sur la probable candidature de Ouattara en 2020

Sur la question d’une candidature de Ouattara en 2020, Jean-Louis Billon semble manifestement opposé à cette idée puisque lors du débat RFI l’ancien ministre a évoqué l’arrivée d’une nouvelle génération au pouvoir, ‘‘une nouvelle génération en âge’’ a-t-il insisté. Il est donc clair que le PDCI ne soutiendra pas une éventuelle candidature du président Ouattara, s’il souhaitait se présenter en 2020. Sur cette question de troisième mandat du président Ouattara, le conseiller de Guillaume Soro semble même rejoindre le PDCI, puisqu’il estime qu’une nouvelle mandature de l’actuel chef d’Etat serait ‘‘une grave erreur’’ : « Si Mr Alassane Ouattara envisage de faire un 3ème mandat en 2020, à titre personnel, je lui dis que ce serait une très grave erreur historique. Je pense que le président Ouattara comprendra que son rôle pendant le temps qui lui reste jusqu’en 2020, c’est de serrer les boulons institutionnels et d’organiser tranquillement la transition en douceur ». Une transition oui, mais qui sera aux affaires en 2020 ? La question reste toujours posée et continue de déchirer les principaux gestionnaires du pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire.

Jeune Afrique : Scanner d’un gros média de l’actualité africaine

Joueurs plus riches

Top 5 des footballeurs les mieux payés au monde