in

Parti unifié : les non-dits de la rencontre Ouattara – Bédié

La rencontre entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié a été sanctionnée par un communiqué qui ne résout pas pour autant les obstacles qui obstruent la transition vers le parti unifié.

Comme à l’occasion de leur précédente rencontre, les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ont affiché une volonté commune autour de la question du parti unifié. Un communiqué conjoint signé des deux hommes d’Etat a sanctionné la rencontre qui a eu lieu mardi dans la soirée au palais de la Présidence. Mais tout n’a pas été dit et réglé comme s’y attendaient certains.

L’avenir du parti unifié se jouait lors de la rencontre entre Alassane Ouattara et Bédié au palais de la présidence au Plateau. Comme annoncé, les deux hommes d’Etat se sont rencontrés en début de soirée pour évoquer ensemble l’épineuse question de la mise en place du RHDP. Les tensions entre le PDCI et le RDR autour de la mise en place du parti unifié n’étaient plus un secret de polichinelle depuis quelques semaines. Si en théorie les deux parties politiques semblent s’accorder sur la question de l’unification des deux formations politiques, ce qui pose problème aujourd’hui c’est le calendrier de cette transition vers le RHDP. Autre nœud du problème entre les deux partis, la dénomination de ce groupement politique censé rassembler tous les houphouëtistes, une question qui a été tranchée par Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara lors de leur rencontre : « Au terme de la rencontre, le Président de la République et le Président du PDCI-RDA, ont adopté le principe de l’accord politique pour la création d’un parti unifié dénommé ‘‘ Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix – RHDP’’ conformément aux conclusions des travaux du Comité de Haut Niveau, mis en place le 31 octobre 2017 », expliquent les deux leaders dans un communiqué conjoint. Alassane Ouattara et son aîné Henri Konan Bédié ont également appelé de tous leurs vœux ‘‘les militants et les responsables des partis membres du RHDP, ainsi que l’ensemble des acteurs politiques ivoiriens, à faire preuve de retenue dans leurs propos et leurs actes, en vue de consolider la cohésion nationale et la paix’’. En dépit des invectives que certains cadres issus des deux partis se sont lancés, les présidents Bédié et Ouattara affichent toujours une volonté commune autour de la question.

Parti unifié, oui mais quand ?

Sur la forme, à savoir l’unification des deux partis, PDCI et RDR parlent le même language. Mais les velléités naissent lorsqu’il s’agit d’entrer dans le fonds du sujet. Alors que le Rassemblement des républicains plaide pour la mise en place d’un parti unifié si possible avant la prochaine présidentielle prévue en octobre 2020, certains cadres du PDCI se prononcent en faveur d’un report du projet après l’alternance tant souhaitée en 2020 par le plus vieux parti politique ivoirien. Dans le communiqué conjoint qui a couronné leur rencontre, les présidents Ouattara et Bédié ont évité de s’exprimer sur le calendrier à suivre pour la mise en place du groupement politique RHDP. La question essentielle ayant été évitée de justesse par les deux hommes, les velléités entre PDCI et RDR risquent encore de se poursuivre sur la question, car le nœud du problème n’a pas encore été résolu.

Nordahl Lelandais : et s’il était un tueur en série ?

Calendrier fonction publique 2018 ci

Calendrier des concours de la fonction publique 2018 en Côte d’Ivoire