in

Crash d’avion en Algérie : 257 morts, la pire catastrophe aérienne du pays

Le crash de l’Iliouchine-76, avion militaire qui transportait plus de 200 passagers, restera sans doute gravé dans les mémoires en Algérie.

Estimé dès les premières heures à au moins 100 morts, le bilan provisoire du crash d’avion militaire ce mercredi en Algérie s’est alourdi. Selon un nouveau bilan, 257 personnes ont péri dans ce drame aérien, des victimes majoritairement des militaires et des membres de leur famille. Une commission d’enquête a été mise en place pour déterminer les circonstances de cette catastrophe aérienne qui a endeuillé le peuple algérien ce 11 avril 2018.

Aucun survivant dans le crash de l’Iliouchine-76 en Algérie, un avion militaire de fabrication russe qui s’est écrasé ce mercredi peu après son décollage. Le bilan qui était estimé à 100 morts dès les premières heures du drame a très vite été revu à la hausse. A l’heure actuelle, le crash d’avion qui s’est produit en Algérie ce 11 avril a coûté la vie à 257 personnes, c’est-à-dire tous les occupants de l’appareil militaire de fabrication russe. Les passagers à bords de l’appareil étaient majoritairement des militaires qui avaient à leurs côtés quelques membres de leur famille : « la plupart sont des personnels de l’Armée nationale populaire ainsi que des membres de leurs familles», a souligné le ministère algérien de la défense dans un communiqué. Le crash meurtrier en Algérie se serait produit tôt dans la matinée de ce mercredi, aux alentours de 6h30 GMT selon les explications du ministère de la défense. Peu de temps après avoir décollé d’une base militaire algérienne située au Sud d’Alger, l’appareil militaire de type IL-76 s’est écrasé dans un champ situé à proximité de la base, à environ une centaine de mètres selon les premières informations sur ce drame, un peu l’inverse du crash de l’Antonov en Côte d’Ivoire qui avait échoué en pleine mer. Si les 257 passagers de l’appareil ont tous péri dans l’accident, un algérien qui se trouvait dans son champ pendant le crash de l’Iliouchine-76 a été blessé puis conduit à l’hôpital pour soins.

Le crash de l’Iliouchine-76, du jamais vu en Algérie

Pour l’heure, le ministère de la défense n’a avancé aucune hypothèse pouvant expliquer l’origine de drame qui a fait 257 morts ce mercredi en Algérie. Toutefois, une commission d’enquête a été mise en place par le ministère de la défense afin d’élucider les circonstances de ce crash d’avion militaire en Algérie. L’appareil assurait une liaison entre Boufarik et la localité de Béchar, où se trouve une importante base militaire algérienne. Si ce crash d’avion se présente aujourd’hui comme le plus meurtrier en Algérie, rappelons que le pays a été régulièrement frappé par ce type d’accidents aériens, des accidents imputables à des défaillances techniques et à des conditions météorologiques défavorables. Quinze en arrière, c’est-à-dire en 2003, un Boeing-737 affrété au transport aérien civil s’était écrasé en Algérie, faisant 102 morts et un seul survivant. En 2012, six personnes avaient péri dans le crash d’un avion militaire de l’armée algérienne, un crash survenu dans la partie Sud de la France. en 2014, l’armée algérienne a connu l’un des accidents aériens les plus meurtriers de son histoire. Un Hercules C-130 qui transportait 78 personnes a fait 77 morts lors de son crash pendant qu’il survolait une montagne en Algérie.

Ronaldo 6ème ballon d'or

Christiano Ronaldo : en route pour un 6e ballon d’or ?

Transformation déchets

Déchets toxiques : les sites d’Abidjan définitivement dépollués