in

Parti unifié : Pourquoi la jeunesse PDCI refuse le RHDP ?

Le parti unifié se fera-t-il sans le PDCI ? Pour l’heure, la jeunesse du parti semble, pour plusieurs raisons, hostile à la mise en place du RHDP.

Ils l’ont fait savoir hier, le sit-in devant la maison du parti était un message symbolique adressé aux partisans du RDHP, comme quoi de nouvelles actions seront engagées par la jeunesse PDCI pour empêcher la mise en place du parti unifié, du moins une alliance qui inclue la plus vieille formation politique ivoirienne. Si le projet de fusion est presque validé par tous les partis membres concernés, les langues se délient de plus en plus dans le camp du président Henri Konan Bédié pour remettre en cause le bien-fondé de cette alliance houphouëtistes, et cela pour plusieurs raisons.

« Le PDCI ne disparaîtra jamais », telle est la réponse d’une frange de la jeunesse au président Henri Konan Bédié, après la signature de l’accord politique de création du RHDP. C’est dans une ambiance particulièrement mouvementée au sein du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire que son chef, le président Henri Konan Bédié, a marqué son adhésion au projet de mise en place du Parti Unifié. Mais visiblement, la décision prise par le chef du PDCI est une pilule qu’une partie de la jeunesse Houphouëtiste a du mal à ingurgiter. 24h après la signature de l’accord politique, une dizaine de jeunes du PDCI se sont rassemblés devant la maison du parti pour dire non au RHDP : « Bédié Libère le PDCI », « Bédié prend ta retraite », « Houphouët vient nous sauver » ou encore « Non à la mort du PDCI », sont entre autres les messages que l’on pouvait lire sur les pancartes brandies par les manifestants devant le siège du parti à Cocody le mardi. Comme on peut le constater, l’une des principales raisons évoquées par les jeunes qui s’opposent au RHDP est la préservation et la sauvegarde du parti qui célèbre cette année sa 72e année d’existence. Avec ce projet de parti unifié RHDP, les manifestants craignent une disparition du parti, puisqu’il sera désormais englobé par l’alliance houphouëtiste. Mais derrière cette raison assez apparente, des intérêts bien plus importants dans ce bras de fer qui oppose une partie de la jeunesse PDCI à leur chef, le président Henri Konan Bédié.

La présidentielle de 2020, principale raison des manifestations anti-RHDP

Qu’il vente ou qu’il pleuve, le PDCI aura bel et bien un candidat à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Pour aller à la conquête du pouvoir, le parti démocratique de Côte d’Ivoire pourrait se passer de son traditionnel allié, puisque celui-ci reste encore discret sur ses ambitions politiques et privilégie pour l’instant la mise en place du parti unifié, évitant ainsi les débats sur le choix du candidat RHDP. Avec ce projet de fusion, le PDCI aura visiblement une marge de manœuvre assez réduite dans le choix de son candidat pour 2020, puisque le candidat choisi devra à priori faire l’unanimité au sein de l’alliance. Pire, en cas d’alliance avec les autres partis, rien ne garantit que le candidat du RDHP à la présidentielle sera obligatoirement issu des rangs du PDCI qui fait de sa priorité l’alternance en 2020 en Côte d’Ivoire.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Arafat DJ Beynaud Serge

Arafat DJ : « Bonjour à tous, c’est grâce à moi que Beynaud mange et grossit un peu »

Bob 2 Narr

Bob 2 Narr à Emma Lohoues : C’était un poisson d’avril, ma langue a glissé