in

Affaire Tariq Ramadan : une robe noire présentée comme indice

L’affaire Tariq Ramadan fait toujours la une de l’actualité française, plus de 2 mois après son interpellation suite à des plaintes déposées contre lui pour viol.

Un nouvel indice pourrait tout faire changer dans l’affaire Tariq Ramadan accusé par trois femmes de viol. L’une des plaignantes aurait déposé un nouvel indice qui, d’après elle pourrait compromettre la défense du conférencier musulman. Selon le JDD, Marie, une des femmes qui accuse l’islamologue de viol, a présenté comme indice une robe noire qui pourrait contenir quelques traces de spermes de l’accusé. L’expertise médicale devra bientôt donner une réponse après avoir analysée la preuve présentée par Marie.

L’affaire qui oppose Tariq Ramadan aux trois femmes qui l’accusent de viols vient de connaître un nouveau rebondissement. Selon une information révélée par le Journal Du Dimanche sur son site ce jeudi, la dénommée Marie qui fait partie des trois femmes accusant l’islamologue serait passée à l’offensive en présentant une preuve qu’elle a bel et bien été victime de viol : « La troisième plaignante, Marie, a en effet remis aux enquêteurs une robe noire tachée du sperme de Tariq Ramadan, selon elle. Ces derniers jours, une expertise a été ordonnée par les juges pour vérifier si cette tache correspond à l’ADN du prédicateur musulman. », explique le JDD ce jeudi. Pour l’heure, aucune réponse concernant le jour où l’expertise médicale rendra son verdict sur cet indice présenté par la troisième plaignante. Seule certitude, les conclusions rendues par le groupe d’experts qui travaillent à l’analyse de cette preuve seront déterminantes dans la suite de l’affaire Tariq Ramadan, aussi bien pour l’accusé que pour la plaignante. Toujours selon le JDD qui reprend une information de Libération, le conférencier musulman aurait reconnu « avoir eu une relation avec elle (Marie, ndlr) mais elle n’était pas ce qu’elle a décrit. ». Lors de sa prochaine audition, l’on devrait en savoir d’avantage sur la nature de cette relation qui existait entre Tariq Ramadan et Marie, la troisième plaignante dans cette affaire de viol. Pour l’heure, aucune preuve formelle n’est venue établir la culpabilité du conférencier musulman dans cette affaire, plus de deux mois après son arrestation à Paris après 48 heures passées en garde à vue. La robe noire présentée par Marie sera donc déterminante pour la suite de cette plainte, et probablement pour les deux autres plaintes déposées en France contre le professeur d’Etudes islamiques.

La mobilisation pour Tariq Ramadan ne faiblit pas

Autant les plaignantes sont soutenues dans cette affaire judiciaires, autant la mobilisation ne faiblit pas derrière le conférencier musulman. A en croire plusieurs followers de l’islamologue, il serait victime d’une théorie du complot qui reste encore à prouver. Si une bonne partie de la jeunesse musulmane s’est alignée derrière Tariq Ramadan, le professeur d’études islamiques a également reçu le soutien de plusieurs responsables musulmans en France. Ces derniers ont marqué leur soutien à Tariq pour le non-respect du principe de la présomption d’innocence dans ces trois affaires de viols présumés. En soutien au conférencier musulman, plus de 100 000 euros ont été collectés par les musulmans pour aider Ramadan à régler les honoraires de ses avocats dans cette grosse bataille judiciaire dont l’issue reste pour l’heure incertaine.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Koumassi : deux kidnappeurs d’enfant battus à mort par la population

Affaire Maëlys : Mickael Garnero jugé pour l’apologie de Nordahl Lelandais