in

Ouattara à Bédié : malgré le parti unifié, ‘‘tout le monde pourra être candidat’’

Le parti unifié peut-il empêcher d’autres candidatures au sein du RHDP ? Une déclaration du président ivoirien depuis Paris fait polémique depuis quelques jours.

Alassane Ouattara s’est exprimé sur le parti unifié en marge d’un déplacement en France. Depuis Paris, le président ivoirien a confirmé la volonté de son parti d’aller vers la mise en place du RDHP avant les échéances électorales de 2020. Mais à en juger par une déclaration du président ivoirien, la candidature unique au sein de l’alliance ne devrait à priori pas empêcher les autres partis de présenter un candidat à la prochaine présidentielle.

Alassane Ouattara et Bédié ont marqué une nouvelle leur adhésion au parti unifié, mais les discours semblent différents d’un camp à l’autre. Pour le président Henri Konan Bédié, l’identité du prochain candidat de l’alliance houphouëtiste ne devrait pas faire l’objet d’un grand débat, puisque « le PDCI présentera, en RHDP, un candidat en 2020 », avait déclaré il y’a quelques jours le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire. Après avoir soutenu à deux reprises son allié du RDR, le PDCI estime de son côté qu’il est temps de revenir aux affaires. Mais le Rassemblement des Républicains reste pour l’heure dans le flou sur ses ambitions politiques en 2020. Va-t-il soutenir une candidature RHDP avec un candidat PDCI comme le souhaite Bédié ou suivre un autre agenda politique ? Depuis la France, le président Alassane Ouattara s’est exprimé sur la prochaine élection présidentielle ivoirienne qui fait grincer déjà les dents, à deux ans de son déroulement : « Tout va bien avec le président Bédié, on est en phase. L’alliance est solide, a souligné le président ivoirien à sa sortie de l’Elysée vendredi dernier. Nous faisons des progrès considérables pour la Côte d’Ivoire. Nous avons des taux de croissance parmi les meilleurs au monde parce que nous avons cette alliance avec des gens très compétents. Ce qui nous importe, c’est la stabilité de la Côte d’Ivoire et nous continuerons de travailler ensemble, y compris de préparer les élections en 2020. Tout le monde pourra être candidat et le meilleur sera choisi par cette alliance ». A en juger par cette déclaration du président Ouattara, le choix du candidat PDCI annoncé par Bédié en 2020 serait une décision manifestement un peu prématuré, d’autant plus que nous sommes encore à deux ans de la tenue de cette présidentielle qui suscite tant d’engouement au sein de la classe politique ivoirienne.

Alassane Ouattara entretient le flou sur son troisième mandat

Pour certains, en particulier les opposants, il s’agit d’une constitution taillée sur mesure puisque la nouvelle constitution ivoirienne adoptée par voie référendaire en octobre 2016 autorise l’actuel président à solliciter une nouvelle mandature. Si Alassane Ouattara peut en effet se présenter en 2020, la question est de savoir s’il va oui ou non solliciter un nouveau mandat présidentiel en Côte d’Ivoire. Interrogé sur cette question par nos confrères d’Afrikipresse, la réponse du président suscite encore de nombreuses interrogations : « j’ai dit que je donnerai ma réponse en temps opportun », rétorque le président ivoirien. Une chose est sure, dans l’hypothèse d’un troisième mandat, le RDR pourrait aller à la bataille sans son allié du PDCI, puisque l’alternance en 2020 est depuis l’année dernière le maître-mot au sein du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire.

élu meilleur joueur Mohamed Sala

Mohamed Sala élu meilleur joueur du championnat anglais en 2018

Disparition de Lucie Roux

Nordahl Lelandais : des liens avec la disparition de Lucie Roux ?