in

Parti unifié : Tiken Jah Facoly contre le mariage PDCI RDR

Tiken Jah Facoly, celui que certains nomment la voix des sans voix, s’est une nouvelle exprimé sur la situation socio-politique ivoirienne.

Le parti unifié est-il un mariage qui aura des conséquences sur la stabilité en Côte d’Ivoire ? C’est en tout cas l’avis que partage l’artiste Tiken Jah Facoly. Considéré par certains comme un transfuge, en raison de ses sorties médiatiques allant souvent à l’encontre du pouvoir en place, le reggaeman ivoirien estime que l’union entre le PDCI et le RDR pourrait avoir de graves conséquences sur la stabilité du pays, arguant le fait qu’au sein même du RHDP les responsables politiques ont du mal à accorder leur violon pour la mise en place de cette alliance.

Encore une sortie musclée de Tiken Jah Facoly à l’encontre du régime ivoirien qui s’attèle depuis des mois à la mise en place du parti unifié. Sur la question du RDHP, le chanteur ivoirien s’oppose fermement à l’idée selon laquelle cette alliance préservera la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire. Pour le reggaeman ivoirien, « Nous assistons aujourd’hui à un mariage forcé qui aura forcément des répercussions sur la paix, sur la stabilité. On nous parle de parti unifié, pourtant, nous savons qu’au sein de ce parti unifié, les gens ne sont pas d’accord. ». La semaine dernière, des jeunes PDCI ont manifesté devant le siège du parti à Cocody pour protester contre l’accord politique de création du RDHP signé par Henri Konan Bédié. Selon les manifestants, cet accord entériné par leur chef scellait définitivement la mort politique du PDCI au profit du RDHP, ce que le président Bédié a clarifié en confirmant que le PDCI vivra toujours. Mais à travers ces manifestations, la jeunesse PDCI marquait également son opposition au parti unifié. Dans son intervention contre le régime, Tiken Jah Facoly a aussi dénoncé l’absence de démocratique dans les prises de décisions de part et d’autres : « PDCI-RDA, Parti démocratique de Côte d’Ivoire, un parti où il n’y a aucune démocratie, le chef dit que c’est comme ça et c’est fini. Comment notre génération peut accepter ça ? Rassemblement des Républicains (RDR), quand le chef dit que c’est comme ça, tout le monde suit. Au FPI, c’est ce qu’ils ont fait, tout le monde a suivi Gbagbo jusqu’à ce qu’on le prenne pour l’amener en prison. Il y a eu la guerre parce que personne au sein du parti de Gbagbo n’a été capable de lui dire qu’il n’emprunte pas le bon chemin. Et maintenant, les gens crient « Libérez Gbagbo ! », pourtant eux-mêmes ont vu Gbagbo aller en prison. ».

Tiken Jah appelle à des élections inclusives en 2020

« Ce qui nous arrange aujourd’hui, c’est qu’il faut que des élections libres, transparentes et inclusives soient organisées. Il faut donner la possibilité à tout le monde de se présenter et laisser les Ivoiriens faire leur choix. Que le président de la République Alassane Ouattara et son grand frère Henri Konan Bédié arbitrent ces élections en tant que pères pour qu’ils soient les garants de la stabilité, afin qu’ils soient les conseillers au cas où il y aurait des problèmes. », a indiqué Tiken Jah Facoly. Selon l’artiste, l’idéal serait que chaque parti présente son candidat lors des prochaines élections présidentielles. Par ailleurs, l’artiste interpelle également Alassane Ouattara sur ce troisième mandat qu’il pourrait briguer en Côte d’Ivoire.

Actu jeune Côte d'Ivoire

Actualité ivoirienne : qu’est-ce qui intéresse les jeunes aujourd’hui ?

Vincent Bolloré en garde à vue pour fraude en Guinée